ActualitésSociété

NÎMES Ressentir la chaleur du vinyle et retrouver une douceur passée

Le salon du disque vinyle et du CD est organisé dimanche 25 mars à la Salle des Costières.

Salon disque vinyle (Photo Association musique passion).

Le salon du vinyle et du CD se tiendra dans quelques heures mais l'ambiance et la qualité promettent d'être au rendez-vous. Pour nous parler de cet événement, l'organisateur, Alain Vincent de l'association Musique Passion.

Pourquoi les Nîmois ou les Gardois viennent-ils dans ce genre de salon ?

" Déjà, il n'y a pas que des Nîmois ou des Gardois ! Le vinyle reprend un petit peu. On le retrouve même dans les grands magasins culturels. C'est une bourse, une convention de disque qui rassemble près de 50 exposants professionnels et particuliers. Ils vendent essentiellement, mais ils peuvent acheter ou échanger selon leurs envies. Le salon est une bonne initiative pour les jeunes qui veulent découvrir cet univers mais aussi pour les collectionneurs qui peuvent y trouver la perle rare. Enfin, le salon s'adresse aux amoureux du vinyle, aux mélomanes qui ont l'oreille ou aux nostalgiques car avec le vinyles, les générations s'effacent. "

La période vinyle est marquée dans le temps. Le salon aussi ?

" Au début du salon, il n'y avait que des amateurs des années 1960. Maintenant, on a aussi les années 1970 et 1980. Par conséquent, le public est éclectique et poursuit des buts très différents. C'est convivial, on échange, on discute, on peut manger sur place... Si je ne me trompe pas, nous en sommes à notre 15ème édition. La mayonnaise prend bien car hormis à Marseille (NDLR qui a repris son salon cette année seulement) Nîmes est le seul ancrage local pour ce type de rendez-vous. "

Le vinyle sera là mais aussi le CD. Pourquoi ?

" En France, tout se collectionne alors pourquoi pas le CD ? Même si le CD est moins beau que le vinyle... Il n'y a pas la belle pochette qui fait envie mais on peut dire qu'entre 1992 et 2015, il y a un trou dans la production de vinyles. Aujourd'hui, on presse à nouveau mais si vous voulez avoir une palette musicale complète, le CD est indispensable. Pour les nouvelles musiques numérisées, à 62 ans, je ne me projette pas si loin mais mes enfants ont 25 000 albums sur leur téléphone. Je comprends cela mais avec les vinyles, le partage et les discussions sont plus intéressantes. "

Un exposant a pour spécialité Johnny Hallyday mais France Gall sera elle aussi éternelle grâce au vinyle !

À la Salle des Costières ce dimanche 25 mars de 9h à 17h. Entrée 2 euros (gratuit pour les -12 ans).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité