Éco StoryEconomiePubli Reportage

ÉCO STORY Avec Provence Occitane, le Gard rhodanien se fait destination touristique

Ne dites plus : « je pars en vacances dans le Gard rhodanien », mais « je pars en vacances en Provence Occitane. »

Publi Reportage

Aiguèze, classé parmi les Plus beaux villages de France (Photo : Bernard Liegeois / Gard rhodanien)

Provence Occitane, c’est le nom choisi par les socio-professionnels du tourisme du Gard rhodanien pour leur territoire, et c’est tout sauf anecdotique.

Le tourisme, enjeu crucial

Déjà, rappelons ce que représente le tourisme pour le Gard rhodanien. Le président de l’Agglo Jean-Christian Rey a coutume de le placer parmi les trois piliers économiques du territoire, avec la viticulture et l’industrie, avec 30 millions d’euros de retombées économiques par an hors nuitées. On comprend donc l’enjeu de le développer, d’autant qu’il y a des marges de progression : en 2017, les six bureaux d’information touristique gérés par l’Office de tourisme intercommunal ont accueilli 62 860 personnes. Parmi elles, on retrouve 21 % d’étrangers, principalement des Néerlandais, des Belges et des Allemands.  

La Chartreuse de Valbonne (Photo : Bernard Liegeois / Gard rhodanien)

Depuis 2017, avec la loi NOTRé, « la promotion du tourisme, dont la création d’office de tourisme » figure parmi les compétences obligatoires pour les intercommunalités. Objectif : mieux coordonner et rendre plus efficientes les politiques touristiques. C’est ainsi que le tourisme a logiquement été rattaché au pôle développement économique de l’agglo. De quoi favoriser une politique efficace et à plus grande échelle, matérialisée dans un premier temps par la création d’un office de tourisme intercommunal. Cet Office de Tourisme sous statut associatif est présidé et géré par les socio-professionnels du secteur, chargés de définir et de mettre en place la stratégie touristique du territoire, et ce sous la houlette de l’Agglo.

La destination Provence Occitane rentre dans ce cadre. Les professionnels du tourisme sont partis d’un constat : « communiquer avec le nom Gard rhodanien n’était pas vendeur d’un point de vue marketing, résume la chef du service tourisme à l’Agglo Claire Prost. Les professionnels ont donc souhaité trouver un nom, une marque. » Plus facile à dire qu’à faire : il a d’abord fallu mener une réflexion sur les atouts du territoire, ses faiblesses, sa clientèle touristique et ses concurrents pour trouver un nom qui pourrait lui correspondre. « Nous avons défini trois cibles prioritaires, énumère Claire Prost. Les familles, les épicuriens et les amateurs de loisirs de plein air et de sport de pleine nature, d’ailleurs nous travaillons sur des boucles cyclables qui seront en place dès cet été. »

Montclus, classé lui aussi parmi les Plus beaux villages de France (Photo : Bernard Liegeois / Gard rhodanien)

Le Sud authentique

Une première phase menée comme les autres dans la concertation, véritable marque de fabrique de l’Agglo dans ce dossier. Il en est allé de même pour le choix du nom de la destination : « il est issu des réflexions des professionnels, pas des élus, précise Claire Prost. Les élus valident les choix s’ils les trouvent pertinents, nous partons des besoins du territoire. » Les professionnels ont donc opté pour Provence Occitane. « La priorité était de trouver quelque chose qui fasse rêver les gens », souligne la chef du service tourisme de l’Agglo. Or, comme nous le voyions plus haut, le Gard rhodanien attire une part importante de touristes étrangers, venus notamment du nord de l’Europe, et souhaite développer cette clientèle. D’où le choix de « Provence » : « d’une part car on a un pied dedans, et d’autre part car c’est très clair pour les gens, ça leur parle », justifie Claire Prost. Y ajouter « Occitane » coule de source, « nous sommes la porte d’entrée de la région, et ce nom nous permet d’avoir une approche sur les traditions, l’authenticité, la terre », poursuit-elle.  

(DR)

Et les choses n’ont pas traîné : la consultation pour le logo a débuté en janvier, et a abouti à un choix à l’unanimité des socio-professionnels et des élus quelques semaines plus tard. Une première carte est d’ores et déjà éditée, et une page Facebook a été lancée, en attendant le site internet d’ici la fin de l’année. On le voit, en dehors de la participation à des salons spécialisés, internet est au cœur de la stratégie en cours de lancement : « on va mettre le paquet sur le référencement web, avance Claire Prost. Nous souhaitons également faire venir des blogueurs et la presse spécialisée, nous sommes encore une destination inconnue et nous avons envie que les gens se rendent compte de la beauté de notre territoire. »

Pour aller plus loin :

Vous avez un projet de création, d’installation ou de reprise d’entreprise ? L’Office des Entreprises de l’Agglomération du Gard Rhodanien est situé à la Maison de l’Entreprise, rue Fernand-Jarrié à Bagnols. Il est ouvert du lundi au jeudi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30, et le vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30. Plus d’informations sur le site internet de l’Office, au 04 66 79 38 00 et par mail à l’adresse suivante : contact.eco@gardrhodanien.com.

Etiquette

Thierry Allard

30 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité