A la uneActualitésSociété

NÎMES Bienvenue au pays des mangas

Jusqu'à 19h, Mang'ANîmes vous attend au Parc des expositions pour découvrir l'univers des mangas et la folie douce qui s'en dégage.

(Photo Anthony Maurin).

" Anamorphiquement " vôtre. La technique anamorphique nécessite un cadre 16/9, il faut donc avoir l'esprit large pour y adhérer. Il n’y a pas à dire, l’univers manga est un monde à part, parallèle et posé sur l’aile de la société. Loin d’être des ahuris allumés n’ayant pas la lumière à tous les étages, les amoureux du genre sont nombreux et revendiquent fièrement leur appartenance à ce groupe.

(Photo Anthony Maurin).

Pas sectaires pour un sou, les fans de la culture manga sont tout simplement en manque d’amour et de tendresse. Alors que le monde va à 200 à l’heure, que les gens se croisent sans se regarder, se toisent sans se parler et se comparent pour se rassurer, eux, vivent sereinement leur vie à 20 000 lieues du regard des autres.

(Photo Anthony Maurin).

L’excentricité est de mise ou pas. Si oui, les costumes faits maison et la bonne humeur prime aux abords du Parc des expositions, bondé pour l’occasion. Rares sont les files d’attente aussi longues pour un salon nîmois. Il faut dire que cette première édition de Mang’ANîmes a d’ores et déjà pleinement réussi son pari car le manque en la matière est clairement comblé.

(Photo Anthony Maurin).

Àl’intérieur, il y en a pour tous les goûts et toutes les sensibilités. Vous craignez de ne pas vous sentir à votre aise en visitant ce monde à part, imaginez que vous êtes en exploration sociétale... Laissez-vous happer par les couleurs et les épices dessinées à la manière orientale. Le pays du soleil levant est à la base du phénomène mais les européens l’entretiennent à leur manière depuis 25 ans.

(Photo Anthony Maurin).

Consommateurs exceptionnels, les Gardois ne font pas exception à la règle. Au Parc des expositions vous pouvez acheter tout, vraiment. La liste serait bien trop longue pour la citer mais honnêtement et si vous vous y connaissez un peu, vous trouverez votre bonheur.

(Photo Anthony Maurin).

Pour ce coup d’essai, la transformation passe largement entre les perches de la réussite. Des stars des années 1990, celles des années 2000 et les pépites encore brutes qui sévissent sur Internet ou les chaînes confidentielles spécialisées sont présentes à Nîmes.

(Photo Anthony Maurin).

De Bernard Minet à l'acteur qui incarnait " Parker Lewis ", de Kayane à Fred of the Dead en passant par Tartinex ou Adeline Chetail, c'est du lourd et là aussi la liste n'est pas exhaustive. Même la Delorean a su voler jusqu’à Nîmes pour remonter le temps ou pas. Les amateurs de la nostalgie se régaleront et pourront passer un moment sympa avec ces personnalités.

(Photo Anthony Maurin).

Dans les allées du festival, des stands, de la musique, des défilés, des karaokés, du gaming, des concerts, des conférences et des ateliers agrémentent de leur spontanéité la programmation déjà exceptionnelle. Les sourires sur les lèvres même après une heure d’attente avant d’entrer sont les meilleures récompenses pour les organisateurs.

(Photo Anthony Maurin).

Programme et activités. De 9h à 19h. Tarifs : 9 euros, 5 euros et à partir de 17h, tarif spécial découverte.

(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).
(Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 33 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité