ActualitésSociété

NÎMES MÉTROPOLE Bolsin taurin et enjeux enfantins

Un bolsin est une sorte de concours taurin. À Saint-Gilles et à Manduel, la jeunesse internationale des toros sera présente.

Ici en 2016, les huit sélectionnés pour les demi-finales du Bolsin. (Photo DR)

"Dîtes 33 !" L'aficion se forge dès le plus jeune âge. Les anciennes générations ont pu, par le passé, s'identifier à leurs idoles. Les voyant toréer de salon dans les arènes du village ou toréer durant les tientas et autres fiestas camperas, les jeunes qui aiment les toros mais qui ne les adorent pas jusqu'à se mettre devant eux, vivent ainsi la passion à travers leurs amis, connaissances ou simples souvenirs d'enfance.

Nîmes métropole est attachée à ses traditions séculaires et à leur renouvellement. Il se trouve que dans les toros tout est un peu compliqué et il faut travailler pour initier la jeunesse aux valeurs taurines. Déjà, la corrida ne laisse personne indifférent, c'est clivant. Ensuite, la jeunesse a des droits que les anti-corrida se targuent de mieux connaître que les principaux intéressés mais bon...

Alors, rendez-vous les 21 et 22 avril prochains pour les tientas de sélection et les demi-finales du Grand bolsín taurin de Nîmes métropole. L’épreuve de sélection aura lieu samedi dès 9h à la ganadería La Paluna de Vincent Fare, Mas d’Auzières, route de Fourques à Saint-Gilles. Pour cet exercice, 33 novilleros sont d'ores et déjà retenus et toréeront des vaches d’Alain Tardieu pour accéder à l'étape suivante.

À l’issu de la tienta de sélection, le jury, dont fait partie le parrain 2018 le matador de toros Swan Sotto, sélectionnera huit novilleros pour les demi-finales qui se tiendront le dimanche 22 avril aux arènes de Manduel à 11h et 16h. Ce week-end taurin spécial sera à coup sûr une excellente chose pour attiser l'envie d'aller aux arènes pour y voir de belles choses. De plus, voir un jeune débuter et suivre sa carrière au fil des décennies est un merveilleux projet à concrétiser.

Voici la liste complète des novilleros retenus (Écoles taurines de Madrid, de Badajoz, d'Albacete, d'Arles, de Nîmes, d'Almería, de Séville, de Navas del Rey, de Rhône Afición ou encore de la Fondation El Juli) :

  1. Andrés Manuel Alcantud Gil – Ecole Taurine d’Albacete.
  2. Álvaro Burdiel Gutiérrez – Ecole Taurine José Cubero « Yiyo » de Madrid.
  3. Solal Calmet « Solalito » – Nîmes.
  4. Fabien Castellani – Ecole Taurine d’Arles.
  5. Juan Collado Díaz – Ecole Taurine de Navas del Rey.
  6. Sergio Díaz Fezrnández – Ecole Taurine de Navas del Rey.
  7. Carlos Domínguez Cabrera – Ecole Taurine de la Diputación de Badajoz.
  8. Tristan Espigue – Ecole Taurine Rhône Afición de Fourques.
  9. José Espinosa – Ecole Taurine Rhône Afición de Fourques.
  10. Álvaro Fernández Santero – Fundación El Juli d’Arganda del Rey.
  11. Jesús García Iglesias – Fundación El Juli d’Arganda del Rey.
  12. Álvaro García Roldán – Fundación El Juli d’Arganda del Rey.
  13. Reinaldo Gil Chacón – Ecole Taurine José Cubero « Yiyo » de Madrid.
  14. Clément Hargous – Centre Français de Tauromachie de Nîmes.
  15. Arthus Léonard – Centre Français de Tauromachie de Nîmes.
  16. Primitivo López Álvarez « El Primi » – Séville.
  17. Álvaro Martín Fernández – Ecole Taurine José Cubero « Yiyo » de Madrid.
  18. Jorge Martínez Giménez – Ecole Taurine Municipale d’Almería.
  19. Pablo Páez – Ecole Taurine de Séville.
  20. Daniel Pérez Bautista – Ecole Taurine José Cubero « Yiyo » de Madrid.
  21. Raphaël Ponce de León – Centre Français de Tauromachie de Nîmes.
  22. Alejandro Rivero Fenoll – Ecole Taurine de la Diputación de Badajoz.
  23. Aarón Rodríguez Martín - Madrid.
  24. Alejandro Rodríguez Ropero – Ecole Taurine José Cubero « Yiyo » de Madrid.
  25. David Roldán Palacios – Ecole Taurine d’Albacete.
  26. José Nicolás Ruiz Abellán – Ecole Taurine de Navas del Rey.
  27. Adam Samira – Ecole Taurine d’Arles.
  28. Guillermo San José Joven – Ecole Taurine José Cubero Yiyo » de Madrid.
  29. Carlos Sánchez Finkley « Carlos Enrique Carmona » – Ecole Taurine de Navas del Rey.
  30. Hugo Stievenart – Centre Français de Tauromachie de Nîmes.
  31. Miguel Uceda Vargas – Gerena.
  32. Adrián Villalba Mora – Ecole Taurine d’Albacete.
  33. Borja David Ximelis Rodríguez – Ecole Taurine José Cubero « Yiyo » de Madrid.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES MÉTROPOLE Bolsin taurin et enjeux enfantins”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité