A la uneActualitésNîmes OlympiqueSociétéSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Un point, c’est tout…

Renaud Ripart (Photo Archives Anthony Maurin).

Pour le compte de la 34ème journée de Ligue 2, les Crocos, toujours dauphins du stade de Reims, se déplaçaient à Bourg-en-Bresse Péronnas pour affronter le FBBP01 en mauvaise posture. Score final : 2-2.

Au stade Marcel-Verchère, Nîmes doit faire face à l’adversité. Après un match nul mais correct des bleus à Valenciennes, les Burgiens reçoivent la meilleure attaque du championnat, la nôtre, alors qu’ils luttent pour le maintien et nous autres pour la montée.

Côté Crocos, c’est une défaite à la maison contre Sochaux qui a coûté cher au moral des troupes mais la machine doit être relancée, même sans son meilleur buteur, Umut Bozok, suspendu pour l’occasion.

Au coup d’envoi, c’est Alioui qui court comme un lièvre, qui dépasse sa propre ligne défensive et qui vient in extremis chiper le ballon dans les pieds d’un attaquant burgien qui filait voir Valette (3ème). Les Crocos se font malmener, distraits ou surpris par l’engagement et la qualité du FBBP01 (9ème). Même Téji Savanier ne parvient pas à trouver ses coéquipiers sur les quelques coups francs joués.

Valls s’arrache, Heinry s’envole

Ripart tire le premier. 12ème, servi par Théo Valls à 25 mètres et sur la gauche de l’attaque croco, le Nîmois fonce et frappe du gauche, hors cadre. Valls marque le premier ! 15ème, Alioui prend l’aile gauche à son compte et centre en direction du point de pénalty où se trouve un Théo Valls positionné en renard des surfaces. Coincé entre deux locaux, le Croco touche le cuir, le pousse vers le but mais le portier le détourne. Le ballon revient et un petit coup de savate supplémentaire le fera franchir la ligne. Sur l’action, Amiot avait fait main, dans tous les cas, but de Valls, 1-0 pour Nîmes, pas des plus esthétiques mais très réaliste !

La machine est lancée, la sérénité revient sur les visages comme dans les pieds. Pas pour longtemps. 29ème, magnifique tête d’Heinry et but pour Bourg… 1-1. Après un double corner de Savanier, les Burgiens récupèrent le ballon, remontent le terrain à toute vitesse et prennent le temps de se faire barrer la route par Del Castillo avant de jouer une touche rapide et de se retrouver en position de centre, puis de but. Erreur fatale de déconcentration, tout est à refaire.

40ème Martin déborde sur la droite et trouve Sarr non loin de la cage de Valette. Le Bressan tente sa chance mais sa frappe touche l’extérieur du petit filet nîmois. À deux reprises, Alioui puis Ripart font les mauvais choix dans le dernier geste et les Crocos rentrent aux vestiaires en étant tenus en échec. Mi-temps, la causerie va être spéciale…

Dans le dur, au-dessus du mur

Au retour des vestiaires, le match se débride et les opportunités se font nombreuses des deux côtés mais tout s’accélère à partir de la 57ème et la boulette de Valette. Long ballon en cloche à l’entrée de la surface des Nîmois. Mésentente, Harek regarde Valette sortir mais le portier voit la ligne des 16,5m s’approcher dangereusement et ne prend pas le ballon avec les mains. Simplement le corps en opposition, Valette surprend Sarr mais le Burgien reprend le ballon, se décale et marque dans le but vide et face à des défenseurs impuissants et médusés… 2-1, ça fait mal, Ajaccio est toujours à 0-0 à Reims et rejoint Nîmes avec 64 points.

On attend la réaction d’orgueil du crocodile mais il reste en apnée, en danger. Alioui libère les siens et le saurien refait surface. Coup franc magistral de 25 mètres tiré au-dessus du mur du FBBP01, on y croit à nouveau, 2-2 à la 70ème. Les Burgiens sont sur le reculoir, il faut enfoncer le clou et assumer son statut. Seulement, Nîmes n’a tiré que trois fois dans le cadre et a déjà marqué deux buts.

Le jeu devient brouillon mais plus rien ne se passe de réellement intéressant. 2-2 score final, Reims est champion de France, Ajaccio reste derrière Nîmes.

 

Fiche technique

Football Bourg-en-Bresse-Péronnas 01 – Nîmes Olympique

Score : 2-2 (1-1).

Buts : Valls (15ème), Heinry (29ème) Sarr (57ème), Alioui (70 ème).

Conditions : Soleil, 20°C, pelouse correcte.

Spectateurs : Environ 4300 dont plus de 200 Nîmois.

Arbitre : M. Jérémy Stinat.

Avertissements : N’Simba (49ème), Faivre (69ème).

Expulsion :.

Le groupe nîmois : Baptiste Valette – Sofiane Alakouch, Anthony Briançon, Fethi Harek (C), Olivier Boscagli (Gaëtan Paquiez 60ème) – Téji Savanier, Pierrick Valdivia – Théo Valls (Clément Depres 87ème), Romain Del Castillo (Sada Thioub 83ème), Renaud Ripart, Rachid Alioui. Joueurs non utilisés: Martin Sourzac – Liassine Cadamuro – Antonin Bobichon – Panagiotis Vlachodimos. Entraîneur: Bernard Blaquart.

Le groupe normand : Callamand – Saint-Ruf, Martin, Pierre-Charles, Faivre, Amiot – Nirlo (C), Heinry, Court (Tchenkoua 90ème) – N’Simba (N’Diaye 83ème), Sarr (Merdji 83ème). Joueurs non utilisés: Scanella – Paye, Ponroy – Begue – Tchenkoua. Entraîneur: Hervé Della Maggiore.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 33 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “NÎMES OLYMPIQUE Un point, c’est tout…”

  1. À croire que le Nîmes Olympique ne veut pas monter en Ligue1. On s’en sort vraiment bien à 2-2. Aucun joueur n’a été au niveau même le pourtant excellent Savanier sur la saison. Équipe incapable d’élever son niveau de jeu depuis quelques matchs. Pire il ne semble plus y avoir d’émulation au sein du « groupe » . Alioui transparent et peu inspiré a part son but sur coup franc, Rippart titulaire indiscutable pour Blaquart et Arpinon et pourtant très discutable pour nombre de supporters, Del Castillo transparent et très peu en vue encore une fois hier… Et des joueurs du Talent de PANAGIOTIS VLACHODIMOS qui cire le Banc ! Bravo messieurs Blaquart et Arpinon . Ça devient ridicule et tristement pénalisant dans les résultats alors qu’on peut encore le faire s’il y avait moins de certitudes et d’entêtement à vouloir aligner toujours les mêmes, même en méforme . Pana a fait un super saison en 2016 , ils sont en train de le dégouté ça devient grave !! Allez un miracle qu’ils ré-ouvrent un peu les yeux avant qu’on soit 4eme…. Allez Nîmes , on VEUT PANA ! Et Mr Assaf il en pense quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité