ActualitésSociété

VERGÈZE C’est bientôt l’heure de la pêche sur le plan d’eau

Les plans d’eau du Mas d’Arnaud sont un régal pour pêcheurs débutants et confirmés. L'ouverture est prévue le 1er mai.

À Vergèze, les plans du Mas d'Arnaud (photo DR).

La Fédération départementale de pêche communique. Alors autant avertir un maximum de pêcheurs (même ceux du dimanche)... Après plusieurs années de fermeture en raison des travaux du contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier, les plans d’eau du Mas d’Arnaud, plus couramment appelés plans d’eau de Perrier, vont rouvrir à la pêche. Nommés désormais plans d’eau de Vergèze, la pratique de la pêche y sera à nouveau autorisée dès le 1er mai 2018. Attention cependant, une réglementation spécifique par plan d’eau sera en place.

Le site se compose de six plans d’eau. Le permis de pêche est obligatoire sur l’ensemble du site. Les plans d’eau n°1 et 2 seront soumis à la réglementation départementale, à savoir : fermeture du carnassier, tailles légales de capture, quotas… Les plans d’eau numérotés de 3 à 6 seront soumis à une réglementation spécifique détaillée ci-dessous. En règle générale, la pêche des carnassiers sera autorisée uniquement aux leurres. Les espèces suivantes sont classées en no-kill (remise à l’eau obligatoire) : brochet, sandre, black-bass, carpe et truite arc-en-ciel. La pêche à la carpe de nuit est autorisée uniquement sur le plan d’eau n°4 et plus précisément sur un secteur défini. Elle ne peut se pratiquer qu’à l’aide d’appâts et d’amorce d’origine végétale afin d’éviter la capture d’autres espèces. Des fermetures spécifiques concerneront l’ensemble de ces plans d’eau.

Des panneaux informatifs seront installés dans les semaines à venir au niveau des principales zones de parking. De plus, un parcours pédagogique sera mis en place autour du plan d’eau n°4 afin de découvrir le milieu aquatique mais aussi la faune et la flore. Enfin, en début d’année 2018, la Fédération de pêche du Gard a réalisé un important alevinage en poissons blancs sur l’ensemble des plans d’eau afin de maintenir en forme les carnassiers.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité