ActualitésSociété

GRAU-DU-ROI Premier dimanche à la plage

Vous connaissiez le micro-trottoir ? @ObjectifGard préfère le micro-plage : plus cool, plus sympa, plus dépaysant. Gros plan sur des familles et des couples venus profiter de l'unique station gardoise ce dimanche.

Stan, Youri, Nina et Laëtitia ont préféré le bateau à la plage pour cette première excursion graulenne.(photo Florence Genestier/Objectif Gard).

Même avant d'arriver à la plage, les vacanciers se repèrent vite à leur allure décontractée, ici, rive gauche. Laetitia et Stan, 32 ans tous les deux, sont les parents de Youri, 5 ans, et Nina, 2 ans. Ces Nîmois sont arrivés ce dimanche au Grau-du-Roi entre midi et 13 heures, ont patienté dans les traditionnels bouchons du pont Levant avant de se garer loin de la plage pour repartir tôt et tranquillement. Leur première excursion balnéaire de la saison. Pas de baignade cette fois-ci, ils préfèrent de loin l'Espiguette aux plages du centre-ville. "On a toujours peur que les enfants marchent sur des déchets ou du verre quand il y a trop de monde", s'inquiètent les jeunes parents. Au programme, un tour de catamaran en famille à bord du Picardie II qui les a emmenés à La Grande-Motte puis à Port Camargue. Une balade très appréciée par Youri et Nina.

Et après la plage, les traditionnels bouchons en centre-ville. On n'a rien sans rien ! (photo Florence Genestier/Objectif Gard).
Une famille du Vaucluse a passé la journée à la plage. "On préfère venir ici même si on a de belles plages plus près de chez nous !" (photo Florence Genestier/Objectif Gard)

Arrivés à 9 h 30 pétantes du Pontet, dans le Vaucluse, Yetnir et Drissia, leurs enfants Rayan, 7 ans, Ana, 5 ans, et Anissa, la sœur de Drissia, ont parfaitement profité de la plage et du repos dominical. Baignades, châteaux de sable, pique-nique et jeux de ballons. Et comment se fait-il qu'ils préfèrent parcourir davantage de kilomètres plutôt que d'aller sur des plages plus proches du Vaucluse ? "On est plus tranquille pour les enfants, ils ont pied loin ici et il y a aussi pas mal de verdure pour jouer", explique Yetnir. "On a bien rechargé les batteries, on peut repartir pour la semaine !", résume Drissia. C'est la première fois de l'année qu'ils se déplacent au Grau-du-Roi et sans doute pas la dernière. Un reproche ? "Dommage que les douches ne marchent pas encore, ça nous aurait été utile".

 

Des retraités venus de Thionville (photo F. G.)

Marc et Marie-Jo sont retraités et vivent quatre mois par an, l'hiver, dans le Gard qu'ils parcourent en tous sens. "On finit toujours notre séjour ici par Le Grau-du-Roi mais on est allé à Avignon, Nîmes, Alès, Uzès, l'Isle-sur-la-Sorgue, etc. C'est simple, on a fait aussi tous les marchés gardois !", rigole Marc. Leur dimanche s'est résumé à des balades douces et sans accroc. "Je n'en reviens pas de juste traverser la route pour me tremper les pieds dans l'eau, j'adore ça !", s'étonne encore Marie-Jo. Leur déjeuner ? "Des huîtres de Bouzigues achetées chez le poissonnier. Excellentes !" Un reproche ? "Oui, il manque des transats, mais il paraît que c'est encore un peu tôt", regrette à peine Marie-Jo. Sachez-le, ils repartiront vers Thionville dans quelques semaines, seulement après avoir parcouru d'autres marchés de produits régionaux...

Ana et Marc ont passé le week-end au Camping du Boucanet (photo Florence Genestier/Objectif Gard).

Ils ont passé le week-end au Camping du Boucanet et repartent ce soir vers Lyon, non sans tester un bon restaurant local. Ana et Marc sont arrivés vendredi soir, ont largement profité de la plage, de la piscine du camping et du beau temps. Si Ana travaille dans la restauration, Marc étudie en alternance et travaille pour une "start-up" dans le domaine (aussi) de la restauration, Food and You. Et tient (à ses risques et périls) à dire aux Gardois, que "le plus beau coin du monde, c'est Biarritz ! Vive le pays basque !", le pays dont il est originaire.

Florence Genestier

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité