ActualitésSociété

NÎMES Nina Aragon, l’art numérique à la Salamandre

La Galerie de la Salamandre accueille jusqu'au 11 mai l'exposition de l'artiste nîmoise.

Photo recadrée du "Chat" selon Nina Aragon.

Avec le printemps, les gens commencent à sortir de nouveau et à prendre l'air. Pour se remettre en jambes et ne pas risquer l'insolation, quoi de mieux qu'une petite expo dans un lieu couvert et proposant une offre culturelle variée et atypique ? Alors il faudra aller jeter un œil du côté de la galerie de la Salamandre où Nina Aragon s'expose.

"Je vis à Nîmes où je suis née en 1953. J'ai fait les Beaux-Arts et je pratique des activités artistiques depuis toujours. Je suis à la retraite donc j'en profite pour continuer. J'ai commencé par la sculpture, la peinture, le dessin puis la gravure. Enfin, je me suis tournée il y a cinq ou six ans vers l'art numérique", explique l'artiste.

Il est certain que l'art numérique prend de l'ampleur dans les créations actuelles mais comme les possibilités sont vastes, il y a peu de chances pour que vous ayez déjà vu ce que Nina Aragon propose. "Je prends toutes mes créations en photos et je m'en sers de calques pour les mélanger, pour créer d'autres œuvres qui changent la destination des premières utilisées. Je transforme et fabrique des images numériques que je fais tirer sur Alu Dibond avec des formats compris allant du 80x80 cm au 75x100 cm mais je fais aussi des tirages plus petits. En tout, c'est une trentaine de pièces qui sera présentée dans cette galerie où je suis ravie d'être accueillie. C'est ma première exposition personnelle, c'est un endroit magnifique et c'est dans ma ville", poursuit Nina Aragon avant de conclure : "J'aime surtout travailler les personnages, le dessin, les photos... En fait, comme je mélange beaucoup de choses, le mieux pour découvrir, c'est de venir ! "

Jusqu'au 11 mai (vernissage le 26 avril à 18 heures) à la galerie de la Salamandre, 3, rue de la Salamandre, les jeudis, vendredis et samedis de 15 heures à 19 heures.

Nina Aragon qui pratique des activités artistiques depuis toujours s'est tournée vers l'art numérique depuis cinq ou six ans.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité