Actualités

BAGNOLS Le directeur « bâtisseur » du centre hospitalier s’en va

Après huit ans à la direction de l'établissement de santé bagnolais, Philippe Péridont s'apprête à quitter son poste le 14 mai prochain.

Philippe Péridont (2ème en partant de la d.) s'est vu remettre la médaille de la ville de Bagnols par le maire Jean-Yves Chapelet, le député Anthony Cellier et le président de l'Agglo du Gard rhodanien Jean-Christian Rey (photo Thierry Allard/Objectif Gard).

À quelques jours maintenant de son départ pour le centre hospitalier intercommunal de Castres-Mazamet, dans le Tarn, une cérémonie était organisée mardi soir au centre hospitalier bagnolais en l'honneur de Philippe Péridont, son directeur pendant huit ans.

L'occasion pour le directeur sur le départ de se voir couvert d’éloges, d’abord par le président de la commission médicale d’établissement, le Dr Dimitri Dibo : "Votre mutation est une promotion que vous méritez mais nous sommes navrés de voir partir notre directeur (…) Après des débuts mitigés, nous avons découvert un directeur avec une stratégie et une vision." Le maire de Bagnols et président du conseil de surveillance du centre hospitalier Jean-Yves Chapelet a ensuite rappelé le concours de circonstance qui avait vu Philippe Péridont arriver à la tête de l’établissement : "Le premier candidat n’a pas été retenu, tu étais le deuxième et en fin de compte le deuxième était largement meilleur que le premier." Le maire saluera également un directeur "bâtisseur" qui a mené les travaux de modernisation du centre hospitalier et le rapprochement avec la clinique Lagaraud, matérialisé par un plateau technique commun. Le directeur-adjoint de l’Agence régionale de santé (ARS) Occitanie Bertrand Prudhommeaux saluera quant à lui "un grand professionnel" que l’ARS est "ravie d’avoir gardé en Occitanie".

Prenant à son tour la parole, Philippe Péridont retiendra "l’image de la communauté hospitalière pour synthétiser ces huit années", saluant à son tour "une équipe très impliquée". Son mandat aura été marqué notamment par les lourds travaux de modernisation de l’établissement qui ont causé "28 déménagements successifs", rappelera-t-il. Le directeur partant évoquera ensuite "le choix de l’ouverture, d’abord au CHU de Nîmes dans le cadre de la communauté hospitalière de territoire, prolongé dans le nouveau dispositif de groupement hospitalier de territoire, et l’ouverture à la clinique Lagaraud, avec qui nous avons conçu un partenariat innovant qui a permis à Bagnols d’avoir une offre de soins accrue".

Après un mot pour Annie Blanchon, membre de son équipe de direction décédée en 2015 et à qui le centre hospitalier a rendu hommage en baptisant une salle à son nom, Philippe Péridont a salué le personnel qui a travaillé à ses côtés "et qui, en huit ans, n’a jamais osé me dire que j’étais pénible".  "J’ai réussi en huit ans à réinventer notre centre hospitalier, on l’a fait tous ensemble, lancera-t-il en conclusion. Je laisse ici une part de moi, j’espère que vous me regretterez un peu, sachez que je me souviendrai de vous tous."

Le successeur de Philippe Péridont doit être nommé d’ici cet été. L’intérim sera assuré par la directrice adjointe.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

30 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité