Actualités

ALÈS Une foire de printemps ensoleillée

La foire de printemps reste un temps fort à Alès (photo Élodie Boschet/Objectif Gard).

Après celle de janvier et avant la dernière de l’année en août, la foire de printemps est l’un des temps forts alésiens dont la tradition remonte au Moyen-Âge.

"Ça n’a plus rien à voir avec la foire d’avant !", lance une dame venue avec ses petits-enfants arpenter les stands installés ici et là dans le centre-ville. Si la foule de la belle époque n’est plus aussi dense aujourd’hui, certains Alésiens et habitants des communes environnantes sont encore au rendez-vous. Pour les séduire, les commerçants n’hésitent pas à draguer les passants avec différentes méthodes, plus ou moins efficaces. "Allez messieurs dames, venez voir ces asperges vertes ! Tout se mange, rien ne se jette !", répète une étalière qui propose la botte de 500 g à 3 €. "Venez goûter notre brandade, elle est excellente "!, tente un autre vendeur un peu plus loin.

Entre ces saveurs culinaires, toutes sortes de produits sont proposés : vêtements, bijoux, chapeaux, objets du quotidien, livres… Seulement, malgré la variété des articles, la magie n’opère pas auprès de tous. Un retraité est déçu : "Elle n’est pas terrible du tout cette foire. Faut venir au mois d’août, elle est un peu mieux. Et regardez, y a pas grand monde." Un autre passant est, lui, plus optimiste : "C’est juste que les gens arrivent tard. Vous verrez qu’il y aura foule cet après-midi." Et si certains ont boudé la foire de printemps, le soleil, lui, était bel et bien présent.

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité