A la uneActualitésPolitiqueSociété

MANIFESTATIONS DU 1ER MAI Près de 4 000 Gardois dans les rues

À gauche, Robert manifeste le 1er mai depuis plus de 50 ans ! Il était encore là ce matin à Nîmes (photo Corentin Corger)

Cinquante ans tout juste après les événements de mai 68, si les diverses manifestations organisées à Nîmes, à Alès et Bagnols/Cèze n'ont pas atteint dans leur ampleur celles de septembre dernier, la mobilisation a quand même bien fonctionné ce matin dans le Gard où à l'appel des syndicats CGT, FO, Solidaires et FSU, travailleurs, étudiants, retraités et citoyens lambda sont venus battre le pavé pour faire connaître leur opposition au gouvernement d'Édouard Philippe et faire entendre leurs revendications plurielles.

À Nîmes, au pied de l'église Sainte-Baudile, place des Carmes, les manifestants étaient environ 1 100 selon la police et...près de 2 000 selon les organisateurs. À Alès, c'est un petit millier de personnes qui avait investi le parvis de l'Hôtel de Ville pour faire entendre sa colère. À Bagnols, sous la pluie et les parapluies, une centaine de manifestants a honoré le rendez-vous. À noter encore l'absence remarquée des représentants de la CFTC, qui, comme le soleil, ont cette fois brillé par leur absence... Nous reviendrons plus en détail sur cette journée de mobilisation dans le Fait du jour notre édition de demain, 2 mai, à 7 heures. Restez connectés...

P. G. de P.

La pluie n'a pas arrêté pas Gilles, enseignant (photo Corentin Corger)
Selon les chiffres fournit pas la police, il y avait environ 1 100 personnes mobilisées à Nîmes pour la manifestation du 1er mai (photo Corentin Corger)

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité