A la uneActualitésAutres sportsSports Gard

JEUDI SPORT Carambolage aux Costières

Le Billard club nîmois est aussi résident des Costières et pratique le billard dit carambole. Le club a de bons résultats et accueille une finale régionale, ce week-end.

Le mardi après midi, le carambole bat son plein à la salle des Costières (DR BCN)

Le Billard Club Nîmois est un des meilleurs clubs d'Occitanie dans sa discipline et participe en cette fin de saison à deux finales nationales et neuf régionales. L'une d'entre elles, se déroule ce week-end aux Costières, avec comme représentant du BCN, le jeune Valentin Pironato, âgé de 17 ans. 

On relate souvent les exploits de ce qui se passe sur le stade des Costières et on se préoccupe moins de ce qui passe en dessous ou du moins à côté. L'enceinte regorge de clubs omnisports dont le Billard club nîmois. Fondé en 1977 par André Galtier dans un bar du Boulevard Gambetta, le BCN a bien grandi. Plus de quarante ans plus tard, le club compte environ 60 membres licenciés. Mais au BCN, on joue au billard français, appelé billard carambole. Oublié les billards américains de comptoir avec les poches. La règle est simple, la bille blanche est toujours présente, pour caramboler les deux autres présentes sur le tapis. Il faut toucher les deux en même temps, pour marquer le maximum de points et garder le plus longtemps la main.

Un sport, car oui c'est considéré tel quel, qui n'est pas un simple passe-temps pour les licenciés nîmois. Un tiers d'entre eux, précisément 21 joueurs sont engagés dans 45 championnats différents. Le billard français se pratique sur cinq types de jeu : la libre, le cadre, la bande, le trois bandes et les cinq quilles. La plupart des joueurs nîmois jouent au niveau régional dans plusieurs catégories et ils sont loin de faire de la figuration. Sur les 16 finales de la Ligue Occitanie, le BCN est présent sur neuf d'entre elles. Régis Grégoire et Valentin Pironato vont même disputer deux finales de France au cadre et aux trois bandes. Des performances qui placent le club gardois parmi les meilleurs de la région. Mais aussi en terme d'équipements. La salle des costières est aménagé de 8 billards de 2,80 m et de deux mesurant 3,10 m, taille réglementaire pour accueillir des compétitions nationales. Mais ce week-end, c'est une compétition régionale qui se déroule à Nîmes.

Valentin, 17 ans, en lice à la libre

Valentin Pironato va tenter de remporter le titre régional dans la catégorie à la libre (DR BCN)

Dans un effectif où la moyenne d'âge dépasse 65 ans, quelques jeunes font leur place, dont Valentin Pironato. Ce lycéen nîmois de 17 ans s'est formé au club nîmois. L'envie de jouer au billard lui a pris vers ses 10 ans : "j'ai bassiné mes parents pour avoir un billard à la maison". Un billard d'abord américain, puis le changement de discipline va s'opérer il y a quatre ans. "C'est au Forum des sports que j'ai découvert le billard français et cela m'a donné envie d'en faire en club. Pendant deux ans je me suis entraîné pour progresser avant de faire de la compétition."

Un adolescent au milieu des adultes qui ne semble pas dépaysé : "c'est vrai qu'il n'y a pas beaucoup de jeunes mais cela ne me dérange pas". Ce pur nîmois a su faire sa place grâce à ses résultats et son attitude. "J'arrive à rester calme et à canaliser mon stress", raconte-t-il. Après une première saison à la partie libre pour se rôder et un titre de champion d'Occitanie remporté en cadet,  Valentin va disputer ce week-end la finale régionale avec l'espoir de se qualifier pour la finale nationale. "Je suis sorti avec le meilleur score lors des deux premiers tours, j'ai donc une chance de l'emporter." Une qualification et un titre de champion d'Occitanie qu'il va falloir aller chercher à domicile. "C'est un peu stressant de jouer devant toutes les personnes qui me connaissent et ma famille", confie le futur maître du carambolage.

Mais Valentin peut s'appuyer sur l'exploit qu'il a réalisé il y a trois semaines. Pour sa première année dans la catégorie du jeu à trois bandes, le Gardois a remporté la finale régionale et s'est qualifié pour la finale de France, le 2 juin prochain. S'il gagne la finale Occitanie aussi à la libre, l'adolescent devra choisir quelle finale nationale disputer car les deux tombent le même week-end. Le choix du roi pour ce petit prince de la bille.

Corentin Corger

 

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité