A la uneActualitésNîmes OlympiqueSociétéSports Gard

FAIT DU JOUR Le jour le plus long

Ce soir à 20h45 dans une ambiance de feu aux Costières, le Nîmes Olympique peut accéder à l'élite du football français, la Ligue 1.

(Photo Archives Anthony Maurin).

Les Crocos sont en guerre. Discours martial pour approche joueuse. Le foot doit rester un divertissement mais les enjeux du jour sont importants.

Ce n'est pas le mur de l'Atlantique qu'il faut aborder ce soir mais les barjots (et peut-être les fadas) doivent franchir le cap de la Ligue 1 face aux Corses d'Ajaccio. Du Gazélec, précisons... Car la bataille à distance se déroule face à une autre formation corse, elle aussi issue de la ville natale de Napoléon, celle de l'AC Ajaccio.

Alors environ 200 supporters nîmois étaient venus soutenir leurs joueurs lors du dernier entraînement au camp retranché de la Bastide. "C'est un match de foot qui est important parce que d'autres avant lui ont été importants. Par exemple celui de Tours il y a 2 ans et demi !"explique l'entraîneur gardois Bernard Blaquart. "Ça nous fait plaisir de voir tout ce monde mais ça ne doit pas nous détourner de ce que l'on doit faire. L'essentiel sont les 95 minutes à jouer et ce qui est autour, il nous faut essayer de le mettre de côté. Ce n'est pas simple mais il le faut ."

Environ 200 supporters étaient présents pour le dernier entraînement avant cette 37e journée (Photo Anthony Maurin).

Devant 18 000 spectateurs supporters, une première depuis des lustres, les Crocos devront marquer les esprits pour accéder à la crème de la crème du football français. Rien n'est fait, mais tout n'est pas à faire et les Crocos ont encore leur destin entre leurs mains.

Avec 69 points contre 66 pour l'ACA et un goal-average favorable aux Nîmois, la saison aura été exceptionnelle du côté des Crocos. D'ailleurs, sans cette histoire de barrages et si on prend la classement de la saison dernière, rien à dire, les Crocos se seraient envolés vers la Ligue 1 depuis belle lurette. Les Ajacciens restent sur trois défaites et un nul en quatre déplacements pendant que Nîmes a gagné trois fois et a concédé une seule défaite face à Sochaux.

Véritable haie d'applaudissements et d'honneur pour l'ultime entraînement (Photo Anthony Maurin).

"Être chassés ne nous pose plus de problème. Nous avons passé ce cap. Par contre, le monde qui remplira les Costières et la médiatisation peuvent disperser la concentration des joueurs. À un moment donné, alors que nous étions encore loin du but, nous avons eu du mal à gérer notre deuxième place et ce qui va avec. Maintenant, nous nous sommes faits à l'idée. On l'a digérée. Nous sommes à cette place depuis tellement longtemps... ", poursuit le technicien qui n'aimerait certainement pas échouer si près...du but.

Pourtant, les armes et les troupes des Crocos s'amenuisent avec le temps. Après la suspension de Téji Savanier, les forfaits de Harek et de Paquiez s'ajoutent à la blessure de Valdivia. "C'est un match passionnant, excitant mais nous devons nous canaliser car si Paquiez s'est blessé lors du dernier entraînement, ce n'est pas un hasard ", assure le coach Blaquart.

Bernard Blaquart (Photo Anthony Maurin).

En parlant de hasard... 4 mai 1991, déjà contre Ajaccio, ça vous rappelle un bon souvenir ? La dernière montée en D1 (à l'époque) du Nîmes Olympique. L'histoire pourrait-elle se répéter ? En tout cas le public est chaud-bouillant et entend bien renouer avec l'élite du football français dès ce soir. Bernard Blaquart a sa petite idée sur la question du nombre exceptionnel de spectateurs attendus aux Costières ce soir. " Ils étaient 12 000 pour voir jouer le FC Lorient qui est pour moi la plus belle équipe cette année mais ce soir, ils seront 18 000. Ils viennent voir autre chose que du football ! "

Meilleure attaque du championnat, le Nîmes Olympique possède surtout deux des trois meilleurs buteurs de l'exercice en cours. Par miracle, ils seront alignés. Chose extrêmement inhabituelle tant nous sommes habitués à l'inverse. Sans lien avec ce qui précède, les Crocos sont aussi sur le podium du fair-play avec seulement soixante-deux avertissements et deux cartons rouges !

Excellente ambiance à la Bastide (Photo Anthony Maurin).

À la cinquième place du championnat des tribunes, les supporters nîmois auront à cœur de prendre leur rôle de douzième homme avec intérêt. Mais gare à l'excès de confiance ou au stress mental. Là encore, pas 36 moyens de recadrer les joueurs, Bernard Blaquart l'a bien compris." Il faut gérer l'événement. Qu'on ne fasse pas le match trois fois dans notre tête avant de le jouer car notre équipe est très jeune. Le plus vieux joueur aligné sera peut-être Rachid Alioui, c'est dire ! Nous devons rester dans notre bulle. Je n'ai vraiment pas besoin de motiver les joueurs. Être nous-mêmes. Ma pire crainte est que nous n'y parvenions pas mais ce groupe-là me surprend tellement que ce n'est qu'une petite crainte. "

Et quand on lui parle du maintien déjà acquis du GFCA, de l'animosité qui règne entre les deux clubs corses et de l'envie des supporters visiteurs... "Je n'y crois pas du tout ! Il n'y aura pas de démobilisation en face car on parle de joueurs pros... Les supporters veulent peut-être que leur équipe perde pour ne pas que l'ACA monte mais, il ne jouent pas ! ", conclut Bernard Bernard Blaquart. La dernière victoire du GFCA aux Costières date d'il y a cinq ans.

Le jour le plus long pour la nuit la plus courte ? Espérons...

Même le légendaire Kristen Nygaard (au centre) est venu soutenir la relève (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité