A la uneActualités

SAMEDI DE RIRE L’effet papillon de la billetterie du Nîmes Olympique…

Vous nous lisez, alors nous aussi on vous lit : on est comme ça chez Objectif Gard.

La file d'attente pour acheter un billet du match Nîmes Olympique - GFC Ajaccio

Connaissez-vous l'effet papillon ? Pour faire simple, c'est une théorie selon laquelle une action qui se produit à un endroit peut avoir des conséquences ailleurs.

Elle est souvent résumée ainsi : "Le battement d'ailes d'un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas ?" À notre échelle gardoise : une place de football jamais obtenue à Nîmes pourrait-elle indirectement faire du mal à des animaux à Alès ? C'est loin d'être prouvé, mais voici l'explication de cette drôle de question.

Tout a commencé en milieu de semaine, au pied du stade des Costières. Beaucoup de nos lecteurs ont attendu de longues heures pour décrocher une place pour le match de la montée, le match de l'année, entre le Nîmes Olympique et le GFC Ajaccio. Parmi eux, un certain Micha EL qui, dès lundi dernier, bien avant l'ouverture des guichets, avait un mauvais pressentiment : "il va falloir que j'envoie Mymy Poupou faire la queue dès 9h30... Je le sent pas le coup là...". On ne sait pas si Mymy Poupou a décroché le précieux sésame, mais ce qui est sûr, c'est que certaines personnes auraient profité de l'événement pour acheter plusieurs dizaines de places et les revendre ensuite au marché noir. Éric Peredes dénonce : "Si on monte en ligue 1...la 1ere chose à revoir..c est l organisation pour l obtention des places..quelle honte..la revente au marche noir va battre les records". Devant de tels agissements, Vincent Ressouche a l'idée du jour : "faut organiser une contre soirée!!!"

Pour le lieu de cette "contre-soirée", on a une idée. Elle pourrait se faire dans le nouveau restaurant alésien "Du Nord au Sud" (relire ici). Une nouvelle adresse gastronomique qui a éveillé la curiosité de Lau Ry. Sur notre page Facebook, elle demande à plusieurs de ses amis : "Vous avez testé ?". Ce à quoi, l'une d'entre elles, Céline Ruiz, répond : "Non pas encore, mais j'en ai entendu que du bien." Tant mieux pour le restaurant. Seulement, on se pose une question, juste une : comment a-t-on pu en dire du bien alors que le restaurant a ouvert vendredi, soit deux jours après le commentaire de Céline ?

En revanche, si cette "contre-soirée" s'organise, il faudra être discret pour ne pas qu'Alexis s'incruste. Ce jeune alésien de 19 ans n'est pas l'invité qu'on rêve de voir débarquer : il vient d'être condamné à 18 mois de prison avec sursis pour avoir frappé sa mère, tué son chiot et crevé l’œil du chat (relire ici) ! Sur Facebook, Amandine Donadelli s'autorise une analyse : "On peut diiiire que c'est un enfant très très turbulent!!!" Oui Amandine, sans trop se mouiller, on doit pouvoir le dire. Et Stephan Clemente, lui, nous renvoie comme un boomerang l'origine de la contre-soirée : "Encore un Qui n'a pas eu sa place pour le match de Nîmes Olympique". Alors effet papillon ou pas ?

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité