A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM Changement d’arène, le Green Kop n’a pas ménagé sa peine

Plusieurs centaines de supporters de l'USAM ont fait le déplacement à l'AccorHotels Arena pour soutenir la Green Team en finale de Coupe de France.

C'était la grande fête du handball, ce samedi soir à Paris. Les supporters de Brest, Toulon et de Nîmes posent tous ensemble (photo Corentin Corger)

Ils en rêvaient depuis des semaines de cette finale de la Coupe de France et ils y étaient ! Les supporters de l'Usam sont venus par centaines soutenir leurs héros et notamment le noyau dur composé du Green Kop. Partie à 6 heures du matin du Parnasse, cette troupe de fans inconditionnels a rejoint Paris en bus. Un long voyage de près de 10 heures mais "on s'en fout, on va voir l'Usam en finale nationale contre le PSG handball ! "

Des fans et des bénévoles du club qui attendaient un tel événement depuis des années (photo Corentin Corger)

Pour André, surnommé "Fifi", bénévole à l'Usam depuis 10 ans, ce déplacement est un "aboutissement. C'est la récompense de toutes ces années", savoure t-il. Son compère de toujours, Thierry, facteur dans la vie, a posé son samedi de congé pour monter à Paris. "J'avais promis à mon fils que l'on monterait si on battait Montpellier. On y est ! " Le fiston c'est Thomas, 27 ans, qui croit forcément à la victoire de l'USAM : "bien sûr, on est la seule équipe à avoir un goal-average positif sur les matches aller-retour contre Paris." Cette statistique, évidemment tous les supporters l'avait en tête, pour rêver du titre.

Distribution du tee-shirt collector avant le match (photo Corentin Corger)

Plusieurs heures avant la rencontre, le Green Kop s'équipait comme d'habitude : écharpes, perruques, tutus... Avec un accessoire supplémentaire prévu spécialement pour le match, un tee-shirt collector offert par l'Usam. Une fois la panoplie au complet, les supporters ont pu se chauffer la voix. Pour l'occasion, ils ont crée un chant pour remercier les joueurs de ce parcours et de leur offrir de telles émotions. Des répétitions en plein air, où la chorale verte y mettait tellement d'entrain, que cela a attiré l'oreille des joueurs de l'USAM, présents en face dans leur chambre d'hôtel.

Les joueurs ont pu ressentir la ferveur du public que certains ont immortalisé de la fenêtre de leurs chambres (photo Corentin Corger)

On espère que ces chants n'ont pas réveillé les joueurs ! Il était environ 17 heures, la sieste devait sans doute être déjà terminée. Devant cette ferveur, les joueurs ont salué leurs fans par le fenêtre de leurs chambres et certains ont capté l'instant. D'autres, avaient envie de prendre l'air, à l'image de Rémi Salou, qui s'est arrêté pour discuter avec le Green Kop. Ce dernier a aussi eu droit à la visite du président David Tebib.

Rémi Salou venu saluer les supporters avant la rencontre (photo Corentin Corger)

Après avoir bien chanté, le kop en a gardé sous la pédale pour le match. Et tout le cortège a entamé la dernière ligne droite de la majestueuse salle de l'AccorHotels Arena. Une petite marée verte qui a déboulé au milieu des supporters bretons, venus en masse pour encourager leur équipe lors de la finale féminine.

Il était temps trois heures avant le coup d'envoi de pénétrer dans l'enceinte ! (photo Corentin Corger)

Au total, c'est environ 500 supporters nîmois qui ont garni l'AccorHotels Arena. Un joli kop qui n'a pas arrêté de soutenir sa Green Team.

Les supporters de l'USAM ont porté hauts les couleurs de la Green Team (photo Corentin Corger)

Et les fans qui n'avaient pas pu faire le déplacement à la capitale, pouvaient suivre la rencontre sur différents lieux de Nîmes. Mais la mobilisation était faible, certainement coupée par la pluie fine qui aura eu raison du moral des supporters et des terrasses. Les plus fervents ont quand même pris place pour suivre la rencontre, notamment à la Brasserie des Antonins. Même constat au cinéma CGR, où la rencontre était diffusée en direct. Environ 60 personnes dans la salle, remplie à moitié de sa capacité.

À Nîmes, l'ambiance était moins festive malgré quelques personnes installées en terrasse pour suivre la rencontre (photo Anthony Maurin)

 

Corentin Corger et Anthony Maurin

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité