ActualitésSociété

NÎMES De l’Agora à la Maison des associations

Agora en premier et bientôt Maison des associations (Photo Anthony Maurin).

La Ville a racheté le bâtiment de l’Agora, implanté en face du Parnasse, au sud de Nîmes. Plusieurs services municipaux y prendront place tandis que sera créée, le temps de monter le projet et de réaliser les aménagements nécessaires, une Maison des associations.

Une nouveauté à Nîmes, où de nombreuses associations utilisent des locaux parfois vieillissants et peu adaptés mis à disposition par la commune à de nombreux endroits du territoire. Elles pourront utiliser cet équipement de manière mutualisée, où elles bénéficieront sur place des prestations personnalisées du service de la Direction de la vie associative et des quartiers.

Moderne, ce bâtiment de quatre étages dispose de 2 500 m² et a connu une campagne de rénovation en 2011. Bioclimatique, labellisé citoyenneté, environnement et développement durable, il présente des critères de confort et d’accessibilité optimum. Son rez-de-chaussée propose un véritable espace d’accueil et plusieurs salles pouvant accueillir un public nombreux, selon des locaux modulables. Idéalement situé, près du TCSP et face au parking du Parnasse, il sera facilement accessible pour tous.

Le coût de l’opération (2,3 millions d’euros d’acquisition auxquels s’ajoutent des travaux futurs) devrait être entièrement compensé par la mutualisation des coûts de gestion et d’entretien et la libération de bâtiments actuellement occupés.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES De l’Agora à la Maison des associations”

  1. Bonjour Anthony Maurin,
    Merci pour votre article sur la Maison des Associations de Nîmes qui précise certains points. Toutefois, je vous conseille de le compléter par une enquête auprès des premiers intéressés, à savoir les associations locales, pour en prendre le pouls. Elles sont d’une immense diversité, tant par leur but, leur effectif, leur mode de fonctionnement, leur budget… et c’est tant mieux. Mais, comme trop souvent, il va y avoir des situations compliquées. Car vous avez oublié de préciser, que l’accès à la maison des associations, sera payant. 100€ forfaitairement pour l’année. Certes, ce n’est pas beaucoup… pour certains. Pour d’autres cela représente 1/4 de leur budget annuel, pour un service finalement inférieur à celui dont elles bénéficient jusqu’à ce jour. Les salles actuelles prêtées gracieusement, sont sans doute vétustes et mal adaptées comme vous le soulignées, mais elles sont décentralisées dans les quartiers, certains bénéficient d’un espace extérieur pour réunir de grandes tablées conviviales, elles sont en rez-de-chaussée, certaines associations y ont leur armoire fermant à clé avec leur matériel … Bref, toute une réalité de terrain qui semble avoir été oubliée par nos édiles au moment de concevoir cette « Maison des Associations » qui n’en a que le nom, puisqu’elle ne sera par gérée par les associations.
    Monsieur Fournier doit reconsidérer une grande partie de son projet, sans quoi de nombreuses associations se verront dans l’obligation de déplacer leur siège social vers les communes limitrophes, finalement bien mieux équipées (grâce à des fonds agglo ?) que Nîmes elle-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité