Éco StoryEconomiePubli Reportage

ÉCO STORY Gard rhodanien : mobilisation générale pour la transition écologique (et économique)

Deuxième site industriel de la région Occitanie, le Gard rhodanien entame sa transition écologique, et il le fait avec l’ensemble des acteurs publics comme privés.

Publi Reportage

Le secrétaire d'État Sébastien Lecornu, lors de sa venue à Aramon et dans le Gard rhodanien le 26 avril dernier (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Au départ, il y a ce qui ressemble à une mauvaise nouvelle pour l’économie locale, mais une bonne nouvelle pour la planète : la fermeture au printemps 2016 de la centrale EDF au fioul d’Aramon, avec sept ans d’avance sur le calendrier initial.

Un territoire précurseur

Une fermeture d’abord synonyme de pertes de rentrées fiscales pour le territoire et de contrats de sous-traitance pour les entreprises locales, sans parler du redéploiement d’une centaine de salariés, mais pas seulement. Rendue inéluctable par la transition écologique, la fermeture de cet équipement polluant a également été le point de départ d’un ambitieux processus de transition écologique, économique et sociale pour Aramon et plus largement le Gard rhodanien. Car EDF décide de ne pas abandonner le territoire et se met alors à plancher avec les acteurs locaux, comme la Communauté de communes du Pont du Gard (CCPG), la Région et l’État sur un programme nommé Energies du Gard.

Le principe est simple : partant du diagnostic de territoire qui fait ressortir un potentiel autour des « cleantech » - les technologies propres en bon français -, le programme se donne pour but la transition énergétique en accélérant l’implantation de projets, le développement des entreprises locales en favorisant l’appel à leurs compétences et le développement de projets locaux structurants. L’agglomération du Gard rhodanien entre à son tour dans le projet avec le Contrat de transition écologique, qui nécessite un territoire d’intervention plus vaste que le seul territoire de la CCPG. Il faut dire que le Gard rhodanien dispose sur ce dossier d’atouts maîtres : une position stratégique, à l’interface de trois régions, des projets publics et privés dans le domaine de l’économie circulaire déjà amorcés ou encore un tissu d’hommes et de femmes décidés à agir, que ce soit dans les collectivités comme dans les entreprises.

Alors que le projet suit son cours, le gouvernement annonce donc la mise en place d’un nouveau dispositif, le Contrat de transition écologique (CTE), qui vise à décliner la transition écologique dans des territoires volontaires en bâtissant un projet de territoire avec l’ensemble des acteurs. Bref : aller encore plus loin que le projet Energies du Gard déjà entamé par EDF et les acteurs locaux, la Région et l’État. Sur l’impulsion du député de la troisième circonscription du Gard, Anthony Cellier, les protagonistes du dossier se mettent à plancher sur un projet de CTE. Le planning est serré, quelques mois tout juste, mais le travail déjà fourni en amont permet de rendre une première copie qui permet au territoire d’Aramon et du Gard rhodanien de figurer parmi les trois premiers sélectionnés dans le cadre des CTE au niveau national.

Un travail collectif

Le Contrat doit désormais être signé d’ici la fin juin et apportera au territoire des aides de l’État, d’ingénierie, sur des projets concrets autour des énergies décarbonées, de la déconstruction, des transports propres, de l’économie circulaire, de la chimie verte, du bâtiment durable ou encore du cycle de l’eau. Le tout dans une volonté de reconversion basée sur la croissance verte des compétences acquises localement dans l’industrie. La formation n’est pas en reste, avec en tête de pont le campus du lycée Einstein de Bagnols, dont les étudiants plancheront sur la centrale d’Aramon en guise de cas pratique de démantèlement et assainissement. De quoi faire à long terme du Gard rhodanien une véritable « Cleantech vallée », sur le modèle de la Silicon Valley.

Pour marquer le coup, Sébastien Lecornu, le secrétaire d’État auprès du Ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, s’est rendu sur le territoire le 26 avril dernier. L’occasion pour lui de souligner une particularité du projet porté localement, « cette capacité à vous rassembler, acteurs publics comme privés, grandes entreprises, PME, start-ups, collectivités locales, territoriales, les chambres consulaires et l’État, croyez-moi, on ne voit pas ça partout. » Ce travail collectif en cours, qui correspond à la volonté de l’État d’aboutir à des Contrats sur-mesure, a donc permis au territoire de marquer des points et d’affirmer sa volonté de se projeter vers les marchés du futur.

« Vous serez observés de près », a également glissé le secrétaire d’État aux acteurs locaux, confirmant le statut de laboratoire de la transition écologique qu’acquiert le territoire avec le CTE. Un territoire qui se place de fait parmi les précurseurs au niveau national de la transition écologique, et qui se donne les moyens de ses ambitions.

Pour aller plus loin : Vous avez un projet de création, d’installation ou de reprise d’entreprise ? L’Office des entreprises de l’Agglomération du Gard Rhodanien est situé à la Maison de l’Entreprise, rue Fernand-Jarrié à Bagnols. Il est ouvert du lundi au jeudi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30 et le vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30. Plus d’informations sur le site internet de l’Office, au 04 66 79 38 00 et par mail à l’adresse suivante : contact.eco@gardrhodanien.com.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “ÉCO STORY Gard rhodanien : mobilisation générale pour la transition écologique (et économique)”

  1. « mobilisation générale pour la transition écologique »
    Des tartufes de l’agitation permanente faire du vent de l’effervescence de la peur…Les grands mots les grands titres…Ils se pensent des grands hommes des visionnaires ayant les clés d’un monde merveilleux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité