Autres sportsSociétéSports Gard

JEUDI SPORT Le sport, bon aussi pour la santé psychique

À première vue, il s’agissait d’un tournoi de tennis comme les autres, la semaine dernière sur les terrains du Tennis club du Duché, à Uzès.

Lors du tournoi, jeudi dernier à Uzès (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

De plus près aussi : raquette en main, les joueuses et les joueurs s’affrontaient dans un esprit de compétition bon enfant et cherchaient à se qualifier pour le tour suivant pour remporter le trophée, créé en partenariat avec le Tennis club et la mairie.

Le sport, « un médiateur de soin »

Sauf que ces sportifs sont des patients des structures du centre hospitalier psychiatrique du Mas Careiron d’Uzès, Bagnols, Beaucaire et Saint-Hippolyte-du-Fort, et que le tournoi a une visée bien plus large qu’un simple trophée. Il rentre dans un processus, où d’autres sports comme la pétanque ou le badminton sont également utilisés : « il s’agit d’ateliers thérapeutiques, explique Joris Biesdrouck, infirmier de l’hôpital de jour d’Uzès, tout en remplissant le tableau du tournoi. Le sport est un médiateur qui permet de rentrer en contact. C’est un médiateur de soin. »

Il faut dire que l’état psychique et l’état physique sont liés et que souvent la maladie psychique amène à l’isolement, la sédentarité et des comportements comme le tabagisme. « Ce sont des personnes qui ont tendance à rester de côté, à s’ennuyer du fait de leur maladie, abonde Joris Biesdrouck. Le sport leur permet de créer du lien, de sociabiliser. » Bref, le sport aurait « une double action sur la santé physique et la santé psychique », résume l’infirmier.

Il permet également aux patients de sortir de l’enceinte du centre hospitalier, ne serait-ce que de quelques centaines de mètres - les courts de tennis étant situés tout à côté du Mas Careiron - suffisant pour sortir de la stigmatisation. « Ça nous fait sortir de l’ordinaire. On oublie un peu la maladie, souligne Lionel, patient du centre hospitalier. On partage des moments agréables. » Des moments sportifs et conviviaux, comme le pique-nique entre les patients et le personnel de santé.

Un tournoi qui a connu sa première édition, et qui a vocation à se pérenniser : le trophée sera remis en jeu l’année prochaine.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

30 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité