Faits Divers

ALÈS La poudre noire retrouvée dans les arènes était un engin pyrotechnique

Les arènes du Tempéras à Alès. Photo Archive

Vendredi dernier, la Feria d'Alès a été perturbée par la découverte d'un système composé de poudre noire et d'un fil, près de la porte du toril des arènes. Il n'y avait pas de système de mise à feu. Avec cette mystérieuse découverte, la course camarguaise organisée le soir-même dans les arènes a été annulée. La police judiciaire a été saisie de l'enquête par le parquet de Nîmes. Très rapidement la vérité va surgir. "Il s'agit d'une poudre oubliée par des techniciens qui préparaient le spectacle des fous chantants l'été dernier. Il s'agit d'un simple engin pyrotechnique ", déclare ce mardi, François Schneider, le procureur de la république d'Alès.

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “ALÈS La poudre noire retrouvée dans les arènes était un engin pyrotechnique”

  1. Bravo les gars! Quelle belle enquête menée aveç diligence, chapeau bas! Combien va coûter l’annulation de la course camarguaise?

  2. Poudre de perlimpinpin …. alors le CRAC n’ y est pour rien. Les aficionados assoiffés de sangria nous auraient donc menti.
    Quelle pantalonnade!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité