Economie

CCI GARD Éric Giraudier répond sévèrement à la fronde de certains élus

Éric Giraudier, président de la CCI Gard. (Photo : Objectif Gard)

C'est par la voie d'un communiqué qu'Éric Giraudier, président de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) Gard a choisi de répondre aux élus qui remettaient en cause les actions et projets de la Chambre consulaire.

"Sur « les connivences entre la CCI et le MEDEF », il me semble utile de rappeler que l’UPE 30 a permis l’élection de la liste qu’elle a portée et financée, par un travail de terrain auprès des chefs d’entreprise du territoire ces quatre dernières années. Les 51 élus actuels de la Chambre de commerce siègent grâce au fruit de ce travail. Dénigrer et rejeter aujourd’hui cette organisation c’est avoir la mémoire bien courte et un sens de l’engagement et de la loyauté très « exotique »", démarre Éric Giraudier.

"S’il en va de même selon Philippe Viala, qui avait pourtant porté la même délibération lors de la précédente édition, concernant la participation de la CCI à la première manifestation économique du département, je me demande quelle image ils souhaitent donner à notre Institution. Je ne pense pas que couper la CCI de son environnement économique soit très pertinent pour les entreprises de notre département. Cette vision étriquée est très dommageable et démontre un grand manque d’ouverture et de connaissances des actions économiques menées dans les autres territoires ", rajoute le président de la CCI.

Concernant les réunions de bureau de l’UPE 30 à la CCI, Éric Giraudier évoque "des raisons logistiques et pratiques", rappelant que "chaque jour, se tiennent à la CCI des réunions organisées par des réseaux de chefs d’entreprise du département sans discrimination (...). Pourquoi exclure l’UPE 30 de ce fonctionnement ?"

Enfin sur le projet de Maison de l’entreprise, "j’avoue ne pas comprendre ce changement radical de posture. Il faisait partie intégrante du programme de campagne que l’ensemble des élus a porté. Les contestataires d’aujourd’hui n’ont par ailleurs pas été présents aux récents débats en assemblée générale sur ce sujet. Leur « appel au dialogue » apparaît comme une inadmissible hypocrisie aux élus qui ont suivi ce projet."

En conclusion, Éric Giraudier trouve "particulièrement insultant pour les personnes engagées au quotidien dans le fonctionnement de la chambre et de ses projets pour notre territoire" de demander "un nouvel organigramme de fonctionnement après 9 mois de travail participatif."

"Il est fort dommageable de gaspiller de l’énergie perdue dans des querelles et des attaques stériles et contre-productives. Et contrairement aux mensonges allégués par le président de la délégation de Bagnols sur Cèze, 90% des délibérations de la CCI Gard sont adoptées à l’unanimitéLe diktat que cette minorité tente d’imposer n’a-t-il finalement pas pour unique dessein de nuire au bon fonctionnement de l’institution consulaire et à la légitimité de sa gouvernance ?"

Abdel SAMARI

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

5 réactions sur “CCI GARD Éric Giraudier répond sévèrement à la fronde de certains élus”

  1. Dénoncer le manque de responsabilité de ces élus soucieux des deniers de la cci alors même que ce président a trahit ses propres co-listiers et fait perdre plus d’un an de fonctionnement à la CCI. Ce n’est pas un communiqué, c’est un gag !

    Faire une conférence de presse pour dénoncer les dérapages à l’intérieur de son propre camp dénote du niveau d’échanges et de communication à l’intérieur de l’organisation. Cette mandature est chaotique depuis le début, à l’image de son président.

  2. Quel panier de crabes. Un combat pour des places avec derrière certains… des mentors politiciens. Derrière De faria …il y a Max Roustan qui a perdu son ex pion Cabanat et essaie de se refaire.

  3. Il faut reconnaître 3 grandes qualités en ce Monsieur Giraudier : l’art de semer la zizanie partout ou il passe, une très grande constance à faire le vide autour de lui, et enfin un grand talent de prestidigitateur pour transformer ses « petits arrangements entre amis » en actions stratégiques pour sauver l’économie gardoise…

  4. les cci sont en général des chaudrons de baltringues qui placent leurs amis en interne à des postes surpayés (salaires annuels a 6 chiffres) et bien planqués avec des parachutes dorés bien garnis pour les directeurs généraux qui partent (cci champagne ardenne où la dg est partie avec 300.000 euros, cci region rhone alpes, cci de lyon où le dg est parti avec 500.000 euros ..)

    1. C.C.I. égale Conflits Conciliabules Intrigues…Et dire qu’Il fût un temps où des politiques envisageaient de les supprimer ! Attention que le président Macron n’en reprenne pas l’initiative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité