Actualités

UNESCO Mary Bourgade : « l’État français reste fortement mobilisé pour l’inscription de Nîmes »

Après la publication, lundi dernier, des huit recommandations des experts de l'Icomos concernant le dossier Nîmois, et de nos informations exclusives recueillies auprès d'un membre de l'Unesco, Mary Bourgade, adjointe au Maire de Nîmes en charge du Tourisme et du dossier de candidature de la Ville de Nîmes à l'Unesco, est de retour du ministère de la Culture à Paris. Elle revient sur la situation pour Objectif Gard.

Objectif Gard : Vous étiez à Paris hier pour une réunion de travail après les recommandations de l'Icomos. Comment l'État français a-t-il réagit ?

Mary Bourgade : Parfaitement bien et il tient absolument à présenter le dossier. L'Icomos a rendu 10 avis favorables, a reporté ou différé 7 dossiers et a donné un avis négatif à 5 dossiers. Ils ont été sévères avec nous mais ce qui est important, c'est que l'État français reste fortement mobilisé pour l'inscription de Nîmes et nous soutienne complètement. Comme vous avez pu le constater, la France n'a pas retiré la candidature Nîmoise. Ce n'est pas le cas pour d'autres dossiers dans d'autres pays.

Vous parlez de la sévérité des experts de l'Icomos. Pourtant leurs remarques seront prises en compte par le Comité Unesco à la fin du mois de juin...

Oui, mais ce n'est qu'un avis. Certaines recommandations sont d'ailleurs assez curieuses. Moi, ce que je peux vous dire c'est que ce sont les 21 ambassadeurs du Comité qui décident en dernier chef. Nous ferons donc tout pour les convaincre de nous inscrire dès cette année. Par ailleurs, précisons que l'inscription reste une étape. Il faudra assurer le suivi dans le temps. Regardez l'oeuvre de l'architecte Le Corbusier inscrite à l'Unesco. Ils sont en cours d'évolution à partir des recommandations du Comité et chaque année ils viennent présenter les avancées. À Nîmes, notre travail pour la restauration, la transmission et le partage de notre patrimoine fantastique n'a pas débuté depuis quelques mois. Nous y travaillons depuis 17 ans.

Musée de la Romanité à proximité des arènes, flux automobiles côté Porte de France, le Palais des Congrès : les experts de l'Icomos pointent des difficultés qui seront difficile de corriger, non ?

Absolument pas. En ce qui concerne Porte de France, des études d’aménagement ont déjà démarré et la circulation pourra être retravaillée. Pour le musée de la Romanité, c'est un peu contradictoire car cela offre une magnifique occasion de mettre en valeur les exceptionnelles collections de la ville, témoins de l’influence romaine... Enfin, pour ce qui a trait au plan de gestion, il est clair, net et précis. Je ne vois donc pas où est le problème. J'ai bon espoir. Pour moi, les recommandations sont sévères et j'ai pleinement confiance dans le Comité pour nous offrir cette chance inouïe de mettre à l’honneur cette belle ville.

Propos recueillis par Abdel SAMARI

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité