A la uneActualitésAutres sportsSports Gard

JEUDI SPORT Au Cheminot, il y en a pour tous les goûts

Avec quatorze sports représentés, le Club Sportif Cheminot Nîmois s'adresse à un public large et poursuit son développement avec le sport santé.

La section judo du CSCN compte une centaine de licenciés âgés de 4 à 6 ans (photo CSCN)

Le Club Sportif Cheminot Nîmois fait partie des clubs omnisports les plus importants du département avec plus de 1 500 licenciés. Avec quatorze sections disponibles, du foot aux sports de combat en passant par la plongée subaquatique, le club prévoit désormais de développer une section sport santé.

Avec autant de disciplines proposées, certaines fonctionnent mieux que d'autres au sein du club nîmois. "Le judo est un de nos points forts. Avec près de 250 adhérents, c'est un des plus gros clubs du Gard", se réjouit Serge Meunier, président du comité directeur du CSCN. Une des fiertés du club, même si cette année il n'y a pas eu beaucoup de médailles et de titres remportés. Les sports de combat fonctionnent plutôt bien dans le club, "la section American Boxing compte près de 150 licenciés entre le pancrace, le full contact et la boxe thaï. Cette année, on a véritablement lancé le Krav-maga, qui progresse doucement", détaille le président.

La section plongée subaquatique du CSCN compte une centaine de licenciés (photo CSCN)

Un club passé du statut multisport à celui d'omnisport, affilié à la fédération. Ce qui permet de retrouver des disciplines telles que le handball, le tennis, la danse, la moto, le cyclisme, l'escrime ou encore la musculation. Et le CSCN se devait forcément d'avoir ses sections des sports locaux favoris, la course camarguaise et la pétanque. La plongée subaquatique est également enseignée sur les sites de Pablo Neruda et Nemausa. Des sorties en mer sont également prévues pour la centaine de plongeurs que comptent le CSCN.

Le football, le point noir

L'équipe première du Cheminot nîmois en sursis pour la saison prochain (photo CSCN)

Longtemps fer de lance des sections sport du cheminot Nîmois, la section foot est en déclin depuis quelques années. "On éprouve de grandes difficultés au niveau de l'encadrement. C'est fini le temps où les papas faisaient office d'entraîneur. Maintenant on nous demande des entraîneurs diplômés et cela à un coût."  Un problème subit par de nombreux clubs amateurs. Un manque de coaches qui forcément entraîne une réduction du nombre de licenciés. "On ne sait même pas si l'on aura une équipe seniors la saison prochaine", s'inquiète Serge Meunier.

Une section sport santé à venir

Sport santé, la nouvelle section en prévision du (photo CSCN)

Pour que le CSCN continue de vivre et d'attirer de nouveaux adhérents, une nouvelle section vient d'être créée. Le sport santé qui se retrouve dans une démarche d'offrir une activité physique qui concerne le plus grand nombre. La marche nordique, le pilate, l'urban fitness font partie des différentes disciplines proposées. Une section qui s'adresse aux adultes et que Serge Meunier veut surtout développer avec les entreprises.

"Donner la possibilité aux gens qui travaillent de pouvoir faire du sport avec des heures aménagées", résume-t-il. Entre vie professionnelle et vie privée, il est parfois difficile de trouver un créneau pour faire une activité physique. Le démarchage des entreprises a démarré pour une opération qui a déjà débuté le 3 mai dernier. La volonté pour le club omnisports de s'élargir au monde de l'entreprise pour exploiter aussi davantage ses installations : "le gymnase pourra être utilisé la journée par les salariés." Un club toujours financé en partie par le comité d'entreprise de la SNCF mais qui ne compte qu'à environ 15% de licenciés issus de famille de cheminot. Comme quoi même dans le sport la SNCF s'ouvre au privé !

Corentin CORGER

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité