A la uneActualitésPolitique

ALÈS Visite de Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes

Dans le cadre des visites au gouvernement : #1andaction, les ministres tournent dans toute la France.

Au Café des famille, de gauche à droite, Michel Bouquet, président de la Clède, Marlène Schiappa, secrétaire d'état à l'Égalité des femmes et des hommes, Didier Lauga, préfet du Gard, et Annie Chapelier, députée En marche ! de la 4e circonscription du Gard (Photo Véronique Palomar)

Un an jour pour jour après la nomination du gouvernement, chacun de ses membres se rend dans un département dans le cadre des Rencontres du gouvernement. Hier, Marlène Schiappa, secrétaire d'État auprès du premier ministre, chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, s'est rendue à Alès.

Deux étapes figuraient au programme de la visite ministérielle : une rencontre au Café des familles et une réunion publique pour  dialoguer directement avec les Français et répondre à leurs questions sur les transformations menées et celles à venir.

Au café des Familles, une structure originale pilotée par la Clède et fondée voilà 40 ans par des sortants de prison, l'association accueille des familles ou des personnes en difficultés, des femmes victimes de violences, et travaille en partenariat avec d'autres associations, ainsi qu'avec l'État.

En présence du Préfet du Gard, Didier Lauga, et de la députée En marche  ! de la 4e circonscription du Gard, Annie Chapelier, une présentation de la structure par différents acteurs ouvrait la visite. Avant de quitter le Café des Familles pour se rendre à l'espace Cazot, où avait lieu la rencontre publique, la ministre, le préfet et la députée se sont retirés avec des femmes victimes de violences qui témoignaient de leurs expériences. Cette rencontre se déroulait hors de la présence d'une presse déçue de ne pouvoir assister à l'entretien.

Rencontre éclair avec la presse

Conférence de presse éclair avant la rencontre publique

Arrivée à l'espace Cazot, en voiture, la sécurité ne lui ayant pas autorisé à faire à pied les quelques mètres qui séparaient les deux lieux, Marlène Schiappa a consacré quelques minutes à la presse. De son entretien avec les femmes victimes de violences, elle retiendra, pour les médias, une expérience positive : "une femme nous a raconté avoir cherché de l'aide auprès du Café des familles alors quelle n'avait plus rien et qu'elle était dans la rue avec ses enfants suite à des violences conjugales. Aujourd'hui, grâce à cet accompagnement, elle s'en est sortie et dirige son entreprise." Et d'ajouter : "ce qui prouve l'importance de telles structures." Venue au Café des familles sur proposition d'Annie Chapelier, la secrétaire d'État constate que "c'est un endroit unique, je suis heureuse de l'avoir découvert." 

Un "seul sur scène " de plusieurs heures (Photo Véronique Palomar)

S'est ensuivie la rencontre publique. Enfin… Une rencontre sur invitation avec pointage à l'entrée. Un public largement composé d'élus, de représentants d'associations et d'un certain nombre de "Marcheurs". Les questions fusent et doivent être posées par groupes de trois. Des questionnements auxquels, Marlène Schiappa, souriante, calme et proche de ses interlocuteurs, répond ensuite avec une maîtrise évidente de l'exercice.

D'abord interrogée sur sa mission, elle est applaudie par l'assistance lorsqu'elle réfute un "Islam politique", en opposition à un islam de conviction. Elle tient à réaffirmer ainsi la position du gouvernement sur la laïcité. Questionnée sur sa mission, elle annonce le vote, dans la nuit précédant son arrivée, sur la protection des mineurs, la verbalisation du harcèlement dans la rue, du Cyber harcèlement, appuyant au passage la participation de la députée à ses côtés.

Puis viennent des questions plus générales : augmentation du prix du carburant, retraites, égalité des salaires, etc. La secrétaire d'État écoute, répond, avoue aussi ses lacunes et invite, à défaut de réponses formelles, ses interlocuteurs à s'orienter vers des spécialistes. L'échange dure plus de deux heures. Marlène Schiappa affirme que le gouvernement saura préserver cette proximité avec les citoyens. Hier, ils étaient une petite centaine en tout a avoir profité de la démarche… Utile ? Chacun jugera.

Véronique Palomar

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “ALÈS Visite de Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité