Faits Divers

Cinq militants anti-corrida en prolongation de garde à vue, un autre renvoyé en correctionnelle

Photo : BDlC/ Objectif Gard

Un homme d'une vingtaine d'années sera jugé le 2 octobre prochain devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour des " menaces de mort sur des élus ".

Il a été arrêté vendredi, à son domicile des Bouches-du-Rhône, près de Martigues et il a effectué 48h de garde à vue au commissariat de Nîmes. Il était apparu armé sur sa page Facebook. Cet homme, proche d'un mouvement radical anti-corrida, avait menacé de mort les maires d'Alès et de Nîmes qui organisent des corridas sur leurs communes. Il a été placé, ce dimanche, sous contrôlé judiciaire.

Cinq autres militants anti-corrida sont en prolongation de garde à vue à l'hôtel de police de Nîmes. Ils ont participé hier à une manifestation qui n'était pas autorisée par les autorités. Un rassemblement de 250 à 300 militants qui scandaient leur haine de la corrida sur le parvis des arènes de Nîmes alors qu'un spectacle taurin se déroulait dans l'amphithéâtre romain. Deux femmes et trois hommes ont été arrêtés par la police pour des " violences sur des personnes dépositaires de l'autorité publique" et " pour " participation à un attroupement avec arme, port et détention d'arme, dégradation de bien public ".

Boris De la Cruz

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité