Actualités

BAGNOLS Projet de loi Fake News : François De Rugy échange avec des collégiens

Ils rédigent un magazine, font de la radio et écrivent même régulièrement dans le quotidien régional...

Le président de l'Assemblée nationale François De Rugy en discussion avec des élèves de la classes médias du collège Gérard-Philipe de Bagnols, ce vendredi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Les élèves de la classe média du collège Gérard-Philipe de Bagnols s’y connaissent un peu, en journalisme. D’autant qu’ils travaillent en plus sur l’épineuse question des « fake news », les fausses nouvelles en bon Français. C’est pour discuter de ce sujet que le président de l’Assemblée nationale, François De Rugy, est venu les rencontrer ce vendredi matin, à deux semaines du début des débats parlementaires sur le projet de loi « fake news ».

Plus de formations aux médias

« Ce projet vise à transmettre aux élèves de cette classe de quatrième la sensibilité aux médias et à la recherche de l’information », explique Thibaut Rubio, enseignant en charge de ce projet avec Valérie Guilabert. « Nous avons beaucoup axé notre travail sur les ‘'fake news'’ et les théories du complot », poursuit l’enseignante. De fait, les enseignants donnent aux élèves des outils pour détecter les fausses nouvelles et ne pas se laisser influencer. Ils ont notamment pu en fabriquer une de toutes pièces, pour mieux démonter les ressorts de ces rumeurs médiatiques auxquelles ils sont régulièrement exposés, notamment sur les réseaux sociaux.

François De Rugy a ainsi pu échanger avec les élèves et leur demander leur avis sur l’opportunité de proposer une nouvelle loi qui viendrait compléter celle de 1881, ou encore sur les sanctions qu’ils verraient bien être appliquées aux contrevenants. « Il est toujours pertinent d’échanger avec des élèves qui, quelque soit leur âge, s’intéressent à ce sujet puisque tous les jeunes en font l’expérience, explique le président de l’Assemblée nationale au sortir de la classe. Ça leur permet aussi d’être conscients que les débats de l’Assemblée nationale ne sont pas théoriques. »

La photo de classe (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Devant les élèves François De Rugy s’est dit favorable à une nouvelle loi, « car la législation existante a été faite pour la presse et n’est plus adaptée aux nouveaux supports sur internet. » Quant à la question de la liberté d’expression, « il y aura un débat, mais je ne pense pas que les ‘'fake news’' relèvent de la liberté d’expression », estime François De Rugy.

Et si le projet de loi comporte un volet répressif, notamment vis-à-vis d’internet et de chaînes de télévision étrangères diffusées en France, la pédagogie n’est pas oubliée. « Il y aura des budgets alloués par le ministère de la Culture pour reproduire ce genre d’initiatives (la classe médias du collège, ndlr) et inclure un module de formation aux fausses informations dans les collèges », précise le député de la troisième circonscription du Gard, Anthony Cellier. Des formations qui font déjà leurs preuves : un des élèves intervenus ce vendredi matin expliquait ainsi avoir pris le réflexe de « chercher à comprendre, recouper et chercher » les informations. Un réflexe salutaire.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité