A la uneActualités

MÉDITERRANÉE Lourde amende ce soir pour les chalutiers graulens coincés en Espagne

30 000 euros d'amende pour le remorqueur, 6 000 euros pour le remorqué.

Le Juliarth, le chalutier remorqueur, interpellé jeudi par la police espagnole pour avoir remorqué un de ses copains en panne... (photo Frédéric Souchard)

Mauvaise nouvelle ce vendredi soir pour les marins pêcheurs graulens, les deux équipages coincés à Villanueva, un port espagnol.

Le tribunal maritime espagnol local les aurait condamné l'un, le Juliarth, à une amende de 30 000 euros pour avoir remorqué son condisciple graulen au moteur cassé, l'autre et le remorqué, le Louis Elie 2, à 6000 euros d'amende pour avoir sollicité et accepté l'aide de son compatriote.

Pour les marins-pêcheurs, qui sont aussi consignés à quai pendant deux semaines par ce jugement, c'est une lourde catastrophe. Pour le patron du chalutier remorqueur, Arnaud Dufourcq, tous les papiers nécessaires pour l'intervention étaient en leur possession. Selon lui, les autorités maritimes françaises n'auraient pas transmis à temps toutes les autorisations aux autorités maritimes espagnoles qui, les jugeant donc hors-la-loi les ont arraisonnés et bloqués à quai dès jeudi matin.

Ce vendredi soir, un petit comité de soutien improvisé dans la station gardoise envisageait diverses actions. Notamment de faire appel aux politiques locaux, aux parlementaires concernés, nationaux ou européens, ou de lancer une cagnotte pour aider les équipages. Toute la journée, le monde français de la pêche a été sollicité à divers niveaux par les élus et responsables professionnels pour tenter de débloquer la situation. Sans trop de succès, puisque la justice espagnole aurait donc déjà tranché.

Il reste que 36 000 euros d'amende demeure une somme conséquente pour des professionnels de la mer indépendants qui peinent souvent à joindre les deux bouts...

Florence Genestier

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité