ActualitésSociété

NÎMES Retour à l’entre-deux-guerres pour la Maison carrée

Une cinquantaine de voitures de collection datant d'avant 1939 a fait escale à la Maison carrée dans le cadre du rallye Jacques Potherat.

Le savoir-faire français représenté avec la Bugatti (photo Corentin Corger)

Les 25, 26 et 27 mai se tient la 11ème édition du Trophée Jacques Potherat. Un rallye réservé aux autos de course et sportives fabriquées entre 1920 et 1939. Ce vendredi soir, ces bolides d'un autre temps ont fait escale devant la Maison carrée de Nîmes.

Depuis onze ans les passionnés de voitures de collection du monde entier se retrouvent dans le sud de France pour sillonner les routes de la Drôme, du Vaucluse et du Gard. Ne sont autorisés que les véhicules qui datent de l'entre-deux-guerres, soit d'avant 1939, qui sont encore en état de marche. Un rallye qui porte le nom de Jacques Potherat, un journaliste spécialisé dans l'automobile décédé en 2001. Parti ce vendredi matin de Villeneuve-lès-Avignon, le convoi de cinquante véhicules a fait une halte près du temple romain. Une première, devant la joaillerie Doux, sponsor de l’événement.

Une voiture britannique la MG modèle NA (photo Corentin Corger)
L'occasion de vérifier si les voitures se portent bien (photo Corentin Corger)

"M. Doux a toujours été amateur de véhicules de collection", confie son gendre, James Petit, propriétaire de la boutique de Nîmes. Un rallye de régularité comme on l'appelle, c'est à dire sans chronos. Simplement pour le plaisir de se retrouver et de découvrir des paysages isolés.

Robert, vient chaque année de Seine-et-Marne pour participer à la course (photo Corentin Corger)

Robert, co-pilote de la Bugatti de son ami, n'a manqué aucune édition du Trophée Jacques Potherat. "C'était un ami, je le connaissais depuis 1962", avoue t-il, heureux de lui rendre un petit hommage à travers une passion commune. Originaire de Seine-et-Marne, il apprécie la région, "avant on le faisait fin mars. On a demandé à repousser le rallye en mai, on profite mieux du soleil." Des machines d'une autre époque qui vont arpenter les routes du coin, tout le week-end, attention à vous si vous croisez ces visiteurs.

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité