A la uneActualités

FAIT DU JOUR Une école de mer de béton blanc et d’innovation à Port-Camargue

Près de 5 M d'euros d'investissement pour un bâtiment neuf qui veut lancer une nouvelle étape pour le sport nautique au port de plaisance.

Blanc béton typiquement port-camarguais (photo FG)

Les joyeux enfants de la mer ont débarqué via trois cars au pied des officiels pour la coupure de ruban vers 15 h 30. Car l'équipement, qui s'inscrit parfaitement dans les logiques architecturale et sportive de Port-Camargue, a d'abord été pensé pour eux, collégiens et jeunes marins en quête de sensations maritimes.

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée, Robert Crauste, maire du Grau-du-Roi, Denis Bouad, président du département du Gard, ont inauguré, entourés d'enfants, ce vendredi 25 mai après-midi, les nouveaux locaux de l'École de Mer, gérée par le centre UCPA de Port-Camargue. L'architecture hyper intégrée est signée des architectes nîmois Nicolas Crégut et Laurent Duport (Cabinet C+D Architecture).

Toute la station vit au rythme du tourisme nautique. Les activités se sont diversifiées en parallèle de la voile classique. Notamment le kite surf. Avec ses spots de kite réputés, de l'Espiguette à Plage Sud, la pratique de ce sport bondissant est en plein essor. Le ministre de la Transition écologique et solidaire ne contredira pas ce constat, les pratiquants sont de plus en plus nombreux. Grâce à l'école de mer et le centre UCPA, la clientèle sportive et passionnée peut se perfectionner dans les meilleures conditions.

La vaste cuisine, 120 repas possibles par service (photo FG)

Une offre régionale particulière avec le Plan Littoral 21

La Région a soutenu les travaux de modernisation et d'agrandissement de l'École de Mer à hauteur d'1M€. Ce site complète l'offre de 150 formations aux métiers de la mer, aujourd'hui proposées sur le territoire régional. Le Plan Littoral 21, lancé par la Région en juillet 2016 soutient la modernisation et le développement équilibré du littoral méditerranéen. Au Grau-du-Roi, la Région a déjà participé aux travaux d'aménagement de l'esplanade de la mer et à la modernisation du Port-Camargue pour plus d'1M€.

Elle s'implique aussi dans le projet de valorisation touristique du phare de l'Espiguette ou encore la renaturation du site de l'ancien hôpital.  "La valorisation du littoral méditerranéen est essentielle pour le développement de nos territoires et de l'emploi. La modernisation de l'École de Mer est un exemple emblématique du dynamisme de ce territoire et de l'ambition nouvelle pour notre littoral. En associant pratique amateur et professionnelle et formations, l'École de Mer est une structure majeure de notre écosystème régional de sensibilisation et de formation aux métiers de la mer", a déclaré Carole Delga lors de l'inauguration. Cette année 35 projets bénéficiant du soutien du Plan Littoral 21 ont été lancés. À l'horizon 2020, 16 projets supplémentaires seront soutenus pour un investissement total de 241 M€.

Deux des architectes et le maître d'ouvrage lors de la visite de chantier de l'automne 2017 (photo F. G.)

Rénovation

Après une procédure de consultation de délégation de service public (DSP), l'association UCPA Sport Vacances a été retenue pour gérer l'école de mer pour une durée de 15 ans. Une DSP oblige le gestionnaire à assurer des missions définies dans le cadre du contrat : activités de voile scolaire, accueil de loisirs de la commune mais aussi développement d'une section voile sportive en lien avec la SNGRPC (Société Nautique). Des droits et des devoirs pédagogiques.

Des activités financées par la Communauté de communes Terre de Camargue (CCTC) déjà impliquée avec bonheur dans la base kayak et aviron, la commune et la Régie autonome de Port Camargue. Le délégataire aménage l'ensemble des espaces : hébergement, restauration, salle d'animation, salle de sport. Philippe Lannes, directeur depuis une vingtaine d'années du centre port-camarguais, qui jonglait avec les plateaux de délices sucrées pour l'inauguration, voit dans ce renouveau un signe fort.

L'inauguration vue de l'entrée du Yacht Club (photo FG)
Une passerelle aux allures de création balladurienne (photo F..G.)

L'UCPA poursuit ses activités sur le site, en dehors des missions qui lui sont fixées par contrat : voile, paddle, kite-surf, ainsi que la formation des moniteurs. Le bâtiment dispose d'une capacité d'accueil de 120 lits. L'école de mer est dotée de tout le confort nécessaire : restauration (assurée sur place et en direct par l'UCPA), salle d'animation, salle de sport, espaces de réunion, sanitaires.

Hors saison, les groupes sportifs de dimension régionale, nationale ou même internationale, des groupes loisirs ou en lien avec l'activité du centre de congrès voisin, le Yacht Club peuvent bénéficier des services de la nouvelle structure. À terme, comme l'a souligné le représentant de l'État qui a clôt la série de discours, il s'agit de "démocratiser l'accès à la voile et à la mer pour le plus grand nombre".

F. G.

Cour et terrasse intérieures de l'école (photo F.G.)

L'école de mer en chiffres

Coût de l'opération : 4,750 millions d'euros hors taxes. Montant total de subventions publiques : 44.63 % du coût de l'opération. Financeurs : Région, Europe, État, Commune, Département du Gard, Agence Nationale des Chèques Vacances.  Autofinancement de la Régie de Port Camargue à hauteur de 1M d'euros couvert en grande partie par la participation des marinas. Surface totale : 2 129 m² dont espace administration (136 m²), pôle animations, activités et loisirs (499 m²), espace restauration des stagiaires et du personnel (316 m²), pôle hébergement stagiaires (120 places) et moniteurs (35 places sur 178 m²).

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité