A la uneActualitésCultureSorties GardUzès-Pont-Bagnols

MONTAREN Oublier le pois des soucis !

Onzième édition de la fête du pois chiche ce week-end à Montaren. Ce samedi, ils étaient déjà nombreux à se lâcher dans un esprit décalé, folklorique mais aussi familial. Retour en images.

Un pois chiche à taille humaine est conçu chaque année (photo Corentin Corger)

Tout ce week-end se déroule la onzième édition de la fête du pois chiche à Montaren, organisé par le KPCM (Kollectif du pois chiche masqué). Plongez dans un esprit assez décalé qui réussit le pari de s'adresser à tout public. 

Aux premiers abords lorsqu'on traverse la petite commune de Montaren, on pourrait croire à la fête votive du village avec les grilles qui barricadent le centre-ville. Il faut les franchir et suivre un chemin fléché par des pois chiches dessinés au sol, pour arriver au patrimoine fabuleux, de l'espace des Petits Jardins. Une fête  que pour 2018 le KPCM a voulu recentrer davantage à l'intérieur du village et surtout offrir au public des concerts gratuits. Des boîtes de collecte sont positionnés sur les différents sites, au bon vouloir des donateurs. La star de la fête c'est bien sûr le pois chiche à taille humaine qui, de coutume, est brûlé le dimanche soir.

Gloire au pois chiche ! (photo Corentin Corger)

On attend les premiers sons d'une musique folklorique et lorsqu'on déboule sur les lieux, on découvre une fête d'un autre univers. Des gens déguisés, des orchestres étranges et un public relâché qui fêtent le petit légume dans une ambiance décalée.

Jean-René et son épouse en ont fait un rendez-vous incontournable ces dernières années (photo Corentin Corger)

C'est l'esprit même de ces festivités. Venus de Tresques, Jean-René et son épouse sont des habitués des lieux depuis trois ans. "On vient pour ce côté festif irrespectueux et contestataire qui se veut à la fois mi écolo et mi anti-système. Les gens qui sont là ont un peu ce dénominateur commun", avance l'homme qui contemple ce spectacle un peu déjanté en dégustant forcément... "On s'aperçoit qu'il y a des jeunes, c'est bien qu'il voit autre chose que Youtube", conclut-il. Et c'est vrai que des enfants il y en a. Des enfants et aussi des jeunes adultes.

C'est ça la fête du pois chiche, de l'amour et des embrassades (photo Corentin Corger)

Un groupe de cinq amis âgés entre 25 et 30 ans, originaires de Montpellier et Avignon, attend depuis des années de venir dans le petite village uzégien. Ils ont enfin franchi le pas : "c'est chiche ! " Comme il est coutume de dire dans le royaume du pois chiche. "Loufoque, original, bon enfant et authentique" : les adjectifs ne manquent pas pour pointer parfaitement du doigt l'esprit de cette franche camaraderie. Des jeunes qui recommandent la fête à tout public et qui sont déjà prêts à revenir l'année prochaine.

Le pois chiche se célèbre aussi dans l'assiette

Évidemment, la fête du pois de chiche se vit aussi dans l'assiette ! (photo Corentin Corger)

Au stand les Assiettes de Juliet, le pois chiche se cuisine froid en salade, accompagné de différents produits du terroir comme du miel et des oignons doux. "On cherche à être au maximum local et bio", affirme la chef cuistot.

Après avoir pris sa ration de pois chiche, des petits jardins sont disponibles pour déjeuner au milieu de la verdure photo (Corentin Corger)

Bienvenue à Poischicheland 

Obligation d'adopter la "Chiche attitude" ! (photo Corentin Corger)

Cette fête n'est vraiment pas comme les autres. Montaren devient, pendant trois jours, le pays du pois chiche, célébré comme un dieu par les fêtards. Aucun détail n'est laissé au hasard, pour avoir un souvenir on peut faire une photochiche ou encore visiter l'éphémère Musée du pois chiche.

On est sauvé ! Jean-Marc et Max forment la police du pois chiche et veillent au grain photo (Corentin Corger)
Attention aux risques de collision entre deux pois chiches (photo Corentin Corger)

De nombreuses animations vous attendent ce dimanche, notamment aux Petits Jardins de Montaren. S'amuser, chanter et déguster du pois chiche. De nombreux stands sont disponibles où on règle...en euros, faut quand même pas abuser ! Mais pensez à prendre des espèces car très peu prennent la carte bancaire.

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité