ActualitésSociété

NÎMES L’autre Pons, le cuir au cœur

Arthur, excellent artisan nîmois, a réédité ses "petits" cadeaux offerts aux grands toreros.

Juan Jose Padilla en compagnie d'Arthur Pons (Photo Annie Saurel).

Dans le cadre de la Feria de Pentecôte, le trophée Coup de Cœur a été remis par le sellier-maroquinier Arthur Pons au maestro Juan José Padilla à l’occasion de son année de despedida.

C'est devenue une saine et belle habitude, voir les maestros les plus reconnus apprécier le travail " fait main " d'un artisan d'excellence nîmois. Oui, le Nîmois peut être excellent... Ça lui arrive en tout cas ! Preuve est faite avec Arthur Pons.

Nous vous avions déjà parlé de sa trajectoire ascendante, de ses qualités de travailleur acharné et talentueux mais surtout de son implantation à Nîmes après avoir bossé chez Hermès par exemple. Remis dans les salons du Lisita, en partenariat avec la société Simon Casas production et la Ville de Nîmes, ce trophée, composé d’un bagage en cuir réalisé entièrement à la main dans la plus pure tradition française, est le deuxième qu’Arthur Pons offre à un torero après Andy Younes qui en a été le premier récipiendaire lors de la dernière session des Vendanges nîmoises.

Pourquoi Arthur Pons a-t-il fait cadeau de son savoir-faire d'exception à deux maestros ? Par simplicité, gentillesse et aussi parce qu'il aime les toros. Un univers complexe comme celui de la haute couture, des matadors toujours soucieux de leur élégance... Logique quoi. N'oublions pas qu'il y a 12 ans avec Marc Serrano et le regretté Ivan Fandiño le minot est sorti devant deux ou trois vaches pour son premier essai. Réussi.

Avec son nouveau local (implanté à l'adresse de l'ancien Rue de Montaury) il poursuit sa quête...locale. Il aime choisir ses peaux. Il a le même fournisseur qu'Hermès pour les cuirs exotiques et pour la vachette, et il se sert en Espagne, en France voire même à Aubord.

Atelier d’Arthur Pons, ZA du "38 rue de Montaury" à Nîmes. Téléphone : 06.37.17.60.43. Page FacebookMail.

(Photo Annie Saurel).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité