A la uneActualitésSociété

GARD Le 503ème Régiment du Train hisse haut les grandes couleurs

(Photo Anthony Maurin).

Thierry Dousset, directeur de cabinet du Préfet du Gard, a assisté à la cérémonie des grandes couleurs présidée par le lieutenant-colonel Laurent Grebil, chef de corps du 503ème Régiment du Train, et à la cérémonie de remise des cartes du combattant.

(Photo Anthony Maurin).

Solennité, souvenir et félicitations étaient au menu de cette matinée de récompenses et de commémoration. Sur la vaste place d'armes du 503 RT, l'eau est stagnante est encore bien présente et le beau soleil n'y change rien. Après une revue des troupes en présence, 11 officiers, 52 sous-officiers, 136 militaires du rang, 5 civils et 3 chiens, le lieutenant colonel Laurent Grebil entame une prise de parole après une Marseillaise vibrante entonnée a cappella par son régiment.

(Photo Anthony Maurin).

" Après ces quelques jours de pluies et d'orages, place au soleil ! Nous achevons un cycle de théâtre national et dans quelques jours nous verrons le retour de nos deux unités qui étaient à Marseille. Nous allons nous entraîner pour les projections en théâtre d'opération d'ici quelques jours mais vous avez bien mérités vos permissions. La semaine prochaine nous aurons la liste des départs en opérations extérieures pour le premier quadrimestre 2019. Le début de la préparation commencera en septembre ou octobre et nous comptons projeter 350 ou 400 militaires. Nous aurons un nouveau départ en 2020 donc ceux qui ne partent pas en 2019 partiront l'année d'après ", note le lieutenant colonel Laurent Grebil avant de conclure en rappelant les dangers de la route, message entendu.

Le lieutenant colonel Laurent Grebil saluant les représentant des anciens combattants (Photo Anthony Maurin).

Des médailles d'or et d'argent de la Défense Nationale ont été remise aux meilleurs éléments lors de la cérémonie des grandes couleurs. Après ce rendez-vous incontournable, une autre cérémonie était organisée. Un peu moins de 30 militaires ont reçu leur carte du combattant. " C'est pas la carte de départ hein ? Bien au contraire ! ", plaisante le chef. Et de reprendre : " militaire est un métier noble mais exigeant. Chaque année ou tous les deux ans, une grande partie du régiment est projeté... L'absence auprès de leur famille se fait ressentir pour les militaires. D'où le plan famille. Il est juste et bon que l'État mette à l'honneur l'engagement du personnel en opération, c'est un symbole fort de la Nation. Nous sommes fiers de nos soldats. "

Le directeur du cabinet du préfet Didier Lauga, Thierry Dousset, discutant avec le lieutenant colonel Laurent Grebil et Myriam Martinez, directrice du service départemental des anciens combattants (Photo Anthony Maurin).

Thierry Dousset a quant à lui tenu à venir sur place. " Je suis ravi et honoré de mettre en valeur cet engagement. La carte du combattant a été créé en 1926 et comme nous vivons actuellement la dernière année de célébration du centenaire de la guerre de 1914-1918, il est bon de rappeler que neuf millions de cartes ont été attribuées. C'est une véritable reconnaissance de la Nation face aux sacrifices faits. L'ONAC s'implique, c'est un outil méconnu mis en place par l'État et qui peut aider les militaires. "

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité