A la uneActualités

NÎMES Une mosquée historique au Mont-Duplan ? Maître Khadija Aoudia veut en savoir plus

En passe d'être détruit pour mener des travaux par un nouvel acquéreur, un ancien édifice situé au Mont-Duplan pourrait être une ancienne mosquée méconnue du grand public et des pratiquants.

Photo DR  Maître Khadija Aoudia

Avocate nîmoise, maître Khadija Aoudia a transmis à notre rédaction une lettre ouverte après la transmission par l'un de ses clients d'une information concernant un édifice d'inspiration mauresque qui serait édifié du côté du Mont-Duplan, à Nîmes, et dont des travaux pourraient entraîner la destruction.

"Le vendredi 1er juin 2018, j'étais saisie de faits alarmistes nécessitant des investigations sérieuses et sereines : la clinique du Mont Duplan aurait cédé à un promoteur immobilier, Cogedim, un bien immobilier sur lequel aurait été édifiée une mosquée datant du VIIIe siècle. Cette ancienne mosquée serait menacée de destruction au profit de la construction d'une résidence avec piscine", explique d'emblée l'avocate Nîmoise.

"L'analyse sur photos de l'immeuble menacé permet de constater la présence d'un minaret et de portes de type mauresques sur lesquelles étaient inscrits en Arabe des versets du coran", affirme maître Aoudia. "Ces indices concordants permettent de déduire qu'il s'agirait d'une mosquée. Curieusement, elle n'était pas répertoriée par le Conseil français du culte musulman et n'avait pas été fréquentée par des fidèles qui en ignoraient son existence, alors que le minaret existait dans les archives de 1861."

À défaut de pouvoir étayer par des preuves formelles l'hypothèse qu'elle formule au sujet de ce présumé lieu de culte musulman, des interrogations s'imposent selon l'avocate : "il a toujours été admis par les historiens que la première mosquée de France a été inaugurée le 28 novembre 1905 à l'Île de de la Réunion, soit 21 ans plutôt que la grande mosquée de Paris. Que l'édifice de la mosquée du Mont-Duplan soit antérieur ou postérieur à 1905, nous devrions trouver trace d'autorisation préalable. Tel n'est pas le cas. Dès lors, soit cette procédure préalable a été détruite ou a disparu, soit elle n'a jamais existé en raison d'une construction qui aurait été imposée d'autorité. Or, la seule période de l'histoire où une telle hypothèse serait plausible remonterait à l'invasion arabo-berbère au VIIIe siècle."

Seules des expertises permettraient de dater cet édifice et d'en tirer toutes les conclusions sur son histoire et sa datation : "j'ignore pour quelles raisons cette mosquée est passée sous silence et pourquoi elle n'a pas été expertisée. Et, si ces expertises ont déjà été réalisées, je me demande pourquoi  elles n'ont pas été portées à la connaissance des Nîmois. quoi qu'il en soit, je souhaite réaffirmer avec force que s'il s'avérait que cette mosquée date du VIIIe siècle, elle doit être restaurée et préservée dans l'intérêt de notre patrimoine culturel qui appartient à tous les citoyens."

Pour conclure, la juriste Nîmoise tient à rappeller que "la culture est universelle. Elle est le lien qui nous unit et quel que soit le lieu où nous détruisons une partie du patrimoine de l'histoire de l'humanité, nous portons atteinte de façon rédhibitoire à l'humanité. Qu'ils soient églises, synagogues, mosquées ou tout autre édifice, ils doivent être préservés et protégés..."

Abdel SAMARI

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

8 réactions sur “NÎMES Une mosquée historique au Mont-Duplan ? Maître Khadija Aoudia veut en savoir plus”

  1. Pas d’emballement Madame, pas de
    Mosquée ici, ne prenez pas vos désirs pour des réalités ou croire que l’on cache sous silence une culture, un culte ou je ne sais quoi. C’est simplement une construction d’une maison particulière par un propriétaire ayant le goût de ce style architectural. Après qu’on regrette sa disparition pour son style si particulier, effectivement c’est regrettable.

    1. C vraiment une mosquée qui datte de l époque de l Andalousie la preuve c’est le drapeau de l époque 712 les musulmans ont gouverné Nîmes 50 ans c était Naima ça veut dire le don en arabe

  2. Il s’agissait de la villa « le minaret » du docteur Louis Baillet, ce dernier l’a fait construire dans les années 30, il fut médecin de marine sous les ordres de Pierre Loti à Constantinople avant la première guerre mondiale, orientaliste et turcophile comme Loti il a fait construire cette villa à côté de son sanatorium qui deviendra la clinique du Mont Duplan, il n’y a aucun rapport avec une mosquée, en revanche au moyen-age, le Mont Duplan qui appartenait au chapitre cathedral puis aux carmes ,servait de cimetiere pour les juifs de la ville.

    1. Merci bien pour ces informations. Cependant, s’il fut construit dans les années 30 par Dr Baillet, c’est curieux que le minaret existait dans les archives de 1861.

  3. Que se soit une mosquée datant du Viiie siécle si l’étude le prouve oú une villa ayant été construite par un médecin, dans les 2 cas cela serait dommage de la faire disparaître car la contruction est magnifique. La ville de Nîmes devrait garder se patrimoine rare

  4. Toutes les hypothèses sont possibles (propriété privée ou monument historique). Seule une expertise réalisée par des gens du métier pourrait clarifier la question. Il serait dommage de passer à côté d’un chapitre de l’histoire de notre ville et de notre pays.
    Cordialement,
    Gardois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité