A la uneActualitésSports GardUSAM

LE 7H50 de Dylan Garain : « j’ai senti un vrai engouement autour du club »

Recrue phare de l'USAM, le jeune gaucher est un joueur d'avenir dont la progression a été tronquée par les blessures. Désormais sous le maillot vert, son ambition est sans limite.

Dylan Garain, appartenait au PSG avant de signer pour trois ans à l'USAM.

Troisième recrue de l'USAM pour la saison 2018/2019, Dylan Garain, est un joueur prometteur de 21 ans. Évoluant au poste d'arrière gauche, il s'inscrit dans le projet ambitieux que souhaite mettre en place le club nîmois pour la saison prochaine. Calme et tranquille, le Guadeloupéen est prêt à faire plier les défenses adverses. Il est l'invité du 7H50. 

Objectif Gard : Dylan, vous arrivez en provenance du PSG (prêté cette saison à Dunkerque), le champion de France en titre, pourquoi avez-vous eu envie de signer à l'USAM ?

Dylan GarainÀ Paris, c'était déjà compliqué à mon poste auparavant. Même si depuis que Daniel (Narcisse) a pris sa retraite, c'est un peu plus jouable, on va dire. Mais il reste beaucoup de stars et de concurrence pour s'imposer à Paris.

Comment voyez-vous l'USAM dans la progression de votre carrière ?

Je pense que j'ai fait un très bon choix en allant à Nîmes. Quand j'y ai joué en début d'année, j'ai senti un vrai engouement autour du club, les supporters. Même les joueurs entre eux, ça se voit que c'est un groupe vraiment soudé. c'est ce qu'il m'a plu. Mon objectif premier ce sera d'aller chercher l'Europe. L'USAM est un tremplin pour intégrer ensuite, non pas une équipe plus forte mais un très grand d'Europe.

Pour l'instant vous n'avez pas été épargné par les blessures avec des blessures aux ligaments croisés aux deux genoux. Est-ce que tout ça est derrière vous ?

Je ne suis pas du genre à m'apitoyer sur mon sort. Une fois que c'est passé, c'est passé. Je me concentre sur la récupération. Je fais les choses bien pour pouvoir revenir en forme le plus vite possible. Même si au début c'est toujours compliqué parce que ça fait la deuxième fois quand même ! Mais c'est comme ça ! C'est le sport, il faut toujours aller de l'avant. Je me sens bien. Je suis plus sur la fin que sur le début de ces problèmes. Je serai prêt pour entamer la saison.

Performer avec l'USAM peux-t-il vous permettre d'intégrer enfin l'équipe de France (le joueur avait été présenti avant de subir blessure juste avant sa première convocation) ?

J'espère ! Après, la réalité elle est sur le terrain. L'équipe de France, si je suis bon j'y arriverai. Si je ne suis pas bon je n'y arriverai pas (rires).

Propos recueillis par Corentin CORGER

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité