ActualitésSports Gard

SALINDRES Le club de tennis renaît de ses cendres

Le président Jean-Claude Moës (au micro) ému de découvrir son nom à l'entrée du nouveau club house (Photo Élodie Boschet/Objectif Gard)

Près de quatre ans après un incendie qui avait ravagé les locaux, à Salindres le club house de tennis est désormais reconstruit. Il a été inauguré mardi soir.

1er novembre 2014. À huit heures du matin ce jour-là, un adhérent du club passe un coup de fil affolé au président, Jean-Claude Moës, après avoir vu de grandes flammes s’échapper du bâtiment. L’incendie détruit complètement les vestiaires et endommage sérieusement la pièce principale des joueurs. « On ne sait pas ce qui s’est passé », commente Jean-Claude Moës. La vie du club devient alors difficile : « tout le monde se serrait dans la salle la moins abîmée et pour prendre une douche, il fallait aller dans les vestiaires du stade de foot », raconte le président. L’association sportive commence à vivoter et à perdre ses adhérents. « Nous en avions 200, la moitié est partie. »

Après diverses démarches, dont les expertises réalisées dans le cadre de l’incendie, en juin 2016 l’agglomération d’Alès nomme un architecte pour réhabiliter le bâtiment. La pièce de vie est remise en état et les travaux de reconstruction commencent en mai 2017. En décembre de la même année des locaux flambants neufs sont livrés. « Le club respire, il est sauvé ! », sourit Jean-Claude Moës, qui espère désormais que les adhérents vont revenir. « Malgré ces difficultés, nous avons engendré de bons résultats. Il faut aussi savoir que nous avons fait douze saisons en championnat de France », souligne-t-il.

Aujourd’hui, élus et adhérents ont décidé que le nouveau club house porterait désormais le nom de son président, Jean-Claude Moës, en hommage à son engagement pour le tennis salindrois. L’homme s’est également vu décerner la médaille de la ville par le maire, Yves Comte, lors de l’inauguration de la structure, mardi dernier, en présence d’élus et de joueurs restés fidèles à leur club.

Élodie BOSCHET

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité