A la uneFaits Divers

ALÈS Deux mineurs arrêtés pour les incendies des caméras de vidéoprotection de la ville

Alès. Photo archive /Objectif Gard

Deux frères, des mineurs, ont été présentés au Palais de Justice de Nîmes, ce vendredi matin. Ils sont suspectés de " destructions du bien public par des incendies".

Ils ont été interpellés, après une enquête des policiers du commissariat d'Alès. Dans cette ville plusieurs feux délictuels ont été commis. Les systèmes de vidéosurveillance des caméras de la capitale cévenole ont été pris pour cible. Entre le 30 mai et le 4 juin, ils auraient procédé selon le même opératoire, en incendiant des poubelles ou des bidons d'essence aux pieds des mâts servant à supporter en hauteur les caméras de vidéoprotection. À l'intérieur des mâts, les armoires électriques et la fibre optique ont été brûlées occasionnant des dégâts importants que le ville d'Alès chiffre à 80 000 euros. Interpellés mercredi, les deux mineurs ont été placés en garde à vue 48h. Ils réfutent totalement les accusations.

Vendredi après-midi ils étaient en cours de présentation devant la justice. "Pour l'instant ils sont mis en cause pour un seul incendie sur Alès " , précise une source judiciaire. Les deux garçons devraient être placés sous contrôle judiciaire.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité