Société

BAGNOLS Nouvelle manifestation contre la hausse de la CSG pour les retraités

Ce jeudi 14 juin sera la troisième journée nationale de mobilisation des retraités. Une journée qui passera par Bagnols.

Les représentants de la FSU, de la CGT et de FO lors de la conférence de presse concernant la journée de mobilisation de jeudi, ce mardi à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ainsi, après le 28 septembre et le 15 mars dernier, les retraités sont de nouveau appelés à battre le pavé à l’appel de 9 syndicats, dont la CGT, FO et FSU. À Bagnols, ce sera à midi sur la place du Bourgneuf.

« La CSG c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase »

Une nouvelle journée de mobilisation que le secrétaire de l’union locale CGT Bagnols, Patrick Lescure, justifie ainsi : « le gouvernement nous entend mais ne nous écoute pas. Et pendant ce temps la situation des retraités est toujours la même, et elle est critique. » Et le cégétiste d’énumérer les pensions « bloquées depuis sept ans », la hausse de la CSG « qui ne sera pas remplacée par l’exonération de la taxe d’habitation, car à ce moment là comparons tout : il y a la hausse du prix de l’énergie, des loyers, des courses, des assurances ou encore des frais de santé. » Pour les syndicalistes c’est clair : les retraités ne gagnent pas assez.

Louise Moulas, de l’union des retraités FO, en fait la démonstration : « dans le Languedoc-Roussillon la moyenne des retraites, privé et public confondus est de 1 053 euros par mois avec la complémentaire, et la moyenne des retraites dans le privé sans complémentaire est de 695 euros par mois. » Alors la hausse de la CSG décidée par le gouvernement pour les retraités au dessus d’un certain revenu fiscal ne passe pas.

Outre la manifestation, une pétition a également été lancée il y a quelques jours pour demander l’annulation de cette hausse de la CSG qui, ils le martèlent, ne serait pas compensée par l’exonération de la taxe d’habitation. Pourquoi ? « parce que pour être exonéré, il faut pour un couple avoir un revenu brut de 1 841 euros à deux et de 1 200 euros pour une personne seule, note Louise Moulas. Ces exonérations vont se faire au compte-gouttes sur des gens déjà extrêmement précaires. »

Aujourd’hui, Patrick Lescure l’affirme : « on est arrivés à un point d’exaspération, la CSG c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. On a fait des cadeaux aux plus riches, et pendant ce temps on demande des efforts aux retraités qui ont travaillé toute leur vie. » Les syndicalistes veulent pour preuve de cette exaspération collective le fait qu’ils ont recueilli « 115 signatures à la pétition en une heure et quart sur le marché de Bagnols la semaine dernière » et que la pétition en ligne en a recueilli plus de 21 000 à l’heure où nous écrivions ces lignes. Reste à voir la mobilisation ce jeudi.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité