Politique

NÎMES MÉTROPOLE Les bons comptes ne font pas les bons amis

Conseil communautaire extraordinaire hier soir... Les comptes 2017 ont été entérinés, après le report de leur vote en mai en raison d’un défaut d’information des élus d’opposition.

Photo d'illustration du siège de Nîmes métropole (Photo : Coralie Mollaret)

Une fois n’est pas coutume, la séance publique d’hier soir a été bouclée en une petite heure. À l’ordre du jour, une vingtaine de délibérations portant exclusivement sur les comptes 2017 de Nîmes métropole.

En mai, la validation des comptes administratifs et de gestion avait été reportée à la demande des élus d’opposition, qui n’avaient pas eu l’intégralité des documents pour prendre leur décision. Du coup, hier soir, tout le monde avait minutieusement bossé son sujet. Première à monter au créneau : Sylvette Fayet. L’élue communiste interpellait d’abord sur la vente d’un terrain de l’Actiparc de Bouillargues. Une transaction en deçà de l’estimation réalisée par France Domaines, le service de l’État chargé d’estimer les biens des collectivités . « L’Agglo enregistre une perte de 100 000 €. Je ne conteste nullement la légalité de cette décision. Mais je m’inquiète sur la gestion et les retombées économiques sur le territoire ? », interroge l’élue.

En réponse, le président Centriste de Nîmes métropole, Yvan Lachaud, explique que « ce terrain a servi à la construction d’un data center. Il a été entièrement pris en charge par l’acquéreur. Ce qui en valait largement la peine. » L’élue de gauche s’arrêtera ensuite sur la dette de l'Agglo. Appuyée par le groupe Rassemblement national (ex-Front national), Sylvette Fayet veut ensuite savoir quelle somme l'exécutif prévoit d’emprunter ces prochaines années pour financer ses investissements. Une demande qui restera lettre morte.

Élu du Parti de gauche, François Séguy, a lui-aussi, demandé des comptes. Le Nîmois aurait voulu « les rapports de la Commission de contrôle financier sur tous les budgets faisant l’objet d’une DSP (Délégation de service publique). Ils doivent être joints aux comptes ! Vous avez bien du mal à respecter la réglementation… Nous n’avons pas eu ces rapports ! À considérer qu’ils existent ! » M.Séguy a tapé dans le mille, comme lui rappelle le vice-président, Maurice Gaillard, en charge des finances : « la Commission a commencé cette année ces travaux et vous n’en êtes pas membre pour les avoir de façon anticipée. » Dont acte. L’ensemble des deux budgets a été voté à la majorité.

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité