A la uneActualitésActualités Gard.

FAIT DU JOUR L’univers de Claire Arabian ou la naissance d’une marque

Comment faire grandir une marque et tourner un concept store à Aigues-Vives ?

(Photo Véronique Palomar)

Sidonie Prudence, une marque de bijoux fantaisie haut de gamme qui monte, L'Atelier un concept Store ultra féminin et aux commandes Claire Arabian. Elle invente, fabrique, fait des rencontres, monte en puissance en gardant le sourire et du temps pour elle…  

Dans une autre vie Claire Arabian était assistante de direction. Un jour, les effets de la quarantaine peut-être ?, elle décide de se lancer dans une reconversion professionnelle radicale. Son envie ?  Devenir créatrice de bijoux. Elle choisit d'intégrer la prestigieuse école Boulle à Paris et prend un congé formation d'une année pendant laquelle elle décroche un CAP bijouterie. Et puisque que nous sommes dans l'envie, pourquoi ne pas vivre au soleil, histoire de favoriser l'inspiration? Il y a cinq ans, la jeune femme s'installe à Aigues-Vives. La création commence dans sa maison. Un site marchand sur Internet, des expos, lui permettent de montrer et de vendre ses collections. Sidonie Prudence est née.

Une féminité exacerbée aux accents rock

Pierre fines et plaqué or classique mais pas si sages… (photo véronique Palomar)

Sidonie prudence, le nom sonne agréablement à l'oreille et donne envie d'en savoir plus. "J'avais envie d'une identité féminine et je voulais vraiment un nom et un prénom". Les bases sont posées, le prénom c'est celui de l'écrivain Colette. "Pour moi Colette est l'incarnation de la femme idéale. D'ailleurs j'ai une phrase qu'elle a écrite tatouée sur mon bras : "faites des bêtises mais faites-les avec enthousiasme"… Quand au nom Prudence, il lui a été inspiré par la chanson de Dear Prudence des Beatles, un autre tatouage…  Les bases de l'univers de Claire Arabian sont posées. Et elle sont plus solides qu'il n'y paraît. La bijouterie n'est pas un caprice, c'est un héritage familial. "J'ai juste mis quarante ans à m'en rendre compte", constate Claire. Si on lui demande de définir son univers, elle place l'hyper-féminité au premier plan sans nier une touche pop/rock qui s'harmonise avec sa personnalité et sa vision pétillante de la création.

Des collections pensées, dessinées, fabriquées et emballées en France : le "human made in France"

Inventer est une chose, fabriquer est un objectif mais il doit s'accompagner d'une certaine éthique pour que le plaisir soit complet. Alors Claire choisit avec soins des pierres fines et matières rares comme le bénitier au blanc très pur (coquillage). Elle se procure ses métaux auprès d'un doreur consciencieux qui lui garantit une tenue irréprochable. Et les collections se succèdent à l'impulsion. "Au départ, pointe Claire, c'était plutôt, art déco, mais j'évolue tous les jours." Le style s'épure mais garde de l'impertinence… "Je fonctionne à l'instinct. Je prends peu de notes. Je fais confiance à mon cerveau"… Et ça marche plutôt bien.

"J'adore ma vie de commerçante"

L'atelier, Place du Temple à Aigues-Vives, dont on pousse la porte comme on rendrait visite à une copine (photo Véronique Palomar)

Il y a un an, un local se libère Place du Temple, à Aigres-Vives. Claire y voit l'occasion de sortir de sa "grotte" et de vivre en pleine lumière. Elle décide alors d'ouvrir un concept Store où figureront, à côté de ses créations, d'autres qui correspondent à son univers. L'Atelier est né. On y trouve des bijoux bien sûr et pas seulement ceux de Claire mais aussi des sacs, du parfum artisanal, des accessoires, un peu de déco. "J'adore ma vie de commerçante (un autre héritage familial). Je rencontre des tas de gens - dont mon compagnon. C'était bien de sortir de chez moi."

Montée en puissance

Claire Arabian ne travaille plus seule et c'est avec Claire Jacquemoz qu'elle fabrique la collection qui sera présentée au salon 1ère classe à Paris (photo Véronique Palomar)

"Depuis mon installation, je suis en relation avec la chambre des Métiers et de l'artisanat du Gard", explique la créatrice. "Je suis suivie par Ines Ganier qui m'accompagne et me conseille tout au long de mon développement. À chaque étape, elle m'aide à pérenniser mes projets, à être plus solide et surtout à faire évoluer la marque", développe Claire. En ce moment l'atelier de fabrication est en effervescence, Claire prépare le salon 1ère classe à Paris. Un salon prestigieux destiné aux professionnels, qui se tiendra début septembre.

Alors pour constituer du stock tout en restant fidèle à ses valeurs, elle s'est adjointe Claire Jacquemoz qui vient tout juste de sortir de l'école. "C'est vraiment bien de ne plus travailler toute seule, constate Claire Arabian, ça me motive." Claire Jaquemoz est enchantée de faire ses armes aux côtés de la créatrice. Et la production s'organise en imaginant des process qui facilite la fabrication…  Bientôt le salon à Paris et ensuite ? Claire sourit en guise de réponse. Une chose est sûre, elle est heureuse à Aigues-Vives entre création et magasin et quoi qu'il arrive, elle continuera à garder du temps pour le plaisir parce que c'est important. Qui dit mieux ?

Véronique Palomar

Pour découvrir les créations de Claire : www.sidonieprudence.com

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité