ActualitésSociété

GRAU-DU-ROI Un institut universitaire des plages à l’ancien hôpital

Des chercheurs spécialisés en dynamique des plages sableuses investiront bientôt le site, après sa réhabilitation.

L'ancien hôpital du Grau sera normlement détruit en 2018 pour laisser place à un espace de balade rendu à la nature (photo Florence Genestier/Objectif Gard)

Les 13 et 14 juin prochains, une trentaine de scientifiques français spécialistes de la physique du littoral (érosion côtière, flux de sédiments, impact des vagues sur la côte, etc.) se réunira au Grau-du-Roi. Le réseau national d’observation scientifique Dynalit tient son assemblée générale annuelle.

Le littoral reste un objet de recherche complexe, lieu de vie, mais aussi zone d’interface fragile soumis à de fortes pressions naturelles ou induites par l’homme. Le trait de côte n’est pas une limite fixe et pérenne, mais au contraire une zone extrêmement sensible aux contraintes qu’elle subit et dont les mécanismes qui régissent l’évolution sont loin d'être correctement expliqués. Les assemblées générales annuelles de Dynalit ont lieu chaque année à proximité de sites-ateliers du réseau. La façade méditerranéenne comptera en 2018 sept lieux d’observation (*) dont le suivi est assuré par des équipes des universités de Montpellier, Aix Marseille, Toulon, et Perpignan dans le cadre du partenariat de façade Gladys.

Pour comprendre et prévoir les dynamiques du littoral sur le long terme, il est en particulier nécessaire de pouvoir l’observer sur le long terme. C’est la mission des chercheurs qui se réuniront pendant deux jours pour échanger sur les avancés scientifiques dans la compréhension des phénomènes, les techniques d’observations disponibles (télédétection par laser, recours au drone, etc.), les zones d’implantation des suivis de mesure (ou site-atelier).

Un institut universitaire des plages à la place du sanatorium

Cet événement  sera également l’occasion de présenter le projet Institut des plages Gladys de l'Université de Montpellier. L'Institut des plages est le futur bâtiment qui sera situé sur l'ancien site du centre hélio-marin du Boucanet, en phase de réhabilitation. Il hébergera les chercheurs de la façade Méditerranée (et ceux d'ailleurs quand ils le souhaiteront) travaillant sur la dynamique des plages sableuses. Il sera le lieu de stockage et d'entretien d'un ensemble d'équipements de mesure littorale assez conséquent. Et il sera l'endroit où les chercheurs, la société civile et les entreprises pourront se retrouver pour réfléchir ensemble à la protection du littoral.

* Maguelonne Aresquiers, Espiguette, La Rade de Hyères, le Delta du Rhône, la plage du Rousty (nouveauté 2018), Leucate (nouveauté 2018), Paulilles (nouveauté 2018)

Etiquette

Florence Genestier

Arrivée à Objectif Gard depuis juillet 2017, ma première carte de presse date de 1991 (si, si !). Née en Bourgogne, des études lyonnaises, quinze ans de PHR dans une région de montagnes, puis un détour par une mairie, la vie web d'associations et de projets sur Paris, Dijon, le sud Bourgogne, quelques chroniques judiciaires. Me voilà chargée de l'actu de la Petite Camargue :) de l'Espiguette jusqu'à Vauvert et au-delà. C'est sportif mais passionnant !

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité