ActualitésPolitique

BAGNOLS Jean Lassalle : « nous devons entreprendre le combat des territoires »

Le député des Pyrénées-Atlantiques, ancien candidat remarqué à l’élection présidentielle l’année dernière, était à Bagnols ce jeudi.

Jean Lassalle (à D.) s'est prêté à une séance de dédicaces de son livre à Bagnols ce jeudi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Venu à l’invitation de l’association Ensemble pour le Gard rhodanien et du maire de Saint-Etienne-des-Sorts, Didier Bonneaud, pour une conférence sur les territoires ruraux, Jean Lassalle en a profité pour se prêter à une petite séance de dédicaces de son livre « À la rencontre des français » (éd. Cherche midi).

« J’ai une vision »

L’occasion aussi pour lui de délivrer un message : « je suis venu dire que les territoires de France sont totalement à l’abandon depuis trente ans. Nous n’avons pas distingué le changement de monde après la chute du mur de Berlin. Notre modèle démocratique s’est mû progressivement en un système féroce uniquement basé sur un capitalisme de spéculation. » D’après lui, « on ne peut pas faire autrement aujourd’hui que de se battre contre un système qui nous détruit et nous plonge dans un océan d’angoisse et de peur avec une absence totale de visibilité et de projet. » Pour le parlementaire, ce système n’est rien de moins qu’une « véritable dictature. »

Le député, qui à son arrivée à Bagnols a chaleureusement salué toutes les personnes qui l’attendaient devant la librairie le Kiosque avant de rentrer dans les boutiques aux alentours pour saluer les clients qui s’y trouvaient, s’astreint à « une visite par semaine dans les territoires de France pour dire avec force et de plus en plus d’écho que nous devons ré-entreprendre le combat des territoires, il nous faut reprendre notre destin en mains. »

Jean Lassalle (à D.) a été accueilli par le maire de Bagnols, Jean-Yves Chapelet (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Loin de l’image du personnage jovial à l’accent chantant, le propos de Jean Lassalle se fait grave en estimant que « nous sommes dans une situation d’avant-guerre qui va s’accélérer. Nous sommes à nouveau dans un de ces rendez-vous qui en appellent à des hommes et des femmes qui ont une vision et j’ai une vision. »

De quoi déranger. En tout cas d’après lui : Jean Lassalle affirme qu’« Emmanuel Macron ne veut pas (qu’il) apparaisse dans le champ politique français. » Jean Lassalle, homme à abattre ? Ce serait la raison pour laquelle il a été accusé de harcèlement et d’agressions sexuelles : « il y a eu des calomnies, j’ai beaucoup aimé les femmes, mais je n’ai jamais fait ça, se défend-il. On a aussi dit que j’étais un ivrogne et la nouvelle rumeur dit que je suis un psychopathe. Mais partout où je vais des hommes et des femmes viennent à ma rencontre. » À Bagnols aussi.

Thierry ALLARD

Et aussi :

Didier Bonneaud, l’ami : Jean Lassalle ne tarit pas d’éloges à propos du maire de Saint-Étienne-des-Sorts, Didier Bonneaud. « C’est mon ami », indique Jean Lassalle avant d’estimer qu'« il m’a beaucoup aidé pour obtenir les parrainages et si je n’avais pas eu l’appui de Didier Bonneaud, je n’aurais pas pu trouver la force pour être candidat (à la présidentielle, ndlr). C’est un des plus grands maires de France. »

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

30 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité