Politique

NÎMES La sécurité fait débat chez Les Républicains

Ce soir dans le cadre des « Jeudis des Républicains », l’adjoint à la sécurité de Nîmes, Richard Tibérino, parlera de sa délégation.

Nouveau rendez-vous de la fédération, les « Jeudis des Républicains » se penchent régulièrement sur des thèmes de notre vie courante. Après la propreté ou encore les transports, le parti organise une conférence-débat sur la sécurité et la justice. Une rencontre placée sous le patronage de Richard Tibérino, adjoint à la sécurité de la ville de Nîmes depuis 17 ans.

La réunion démarrera à 18h30 au siège du parti (8 quai de la Fontaine). Elle sera suivie d’un échange et d’un moment convivial entre militants et sympathisants Les Républicains.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “NÎMES La sécurité fait débat chez Les Républicains”

  1. Eh bien qu’ils parlent ils ne savent faire que ça car l’insécurité règne justement à Pissevin qui fait la une de la presse, des faits divers entre flics, pompiers, bus caillassés voire plus, médecins agressés et trafic de drogue en vente libre et légale (un stand aménagé avec pancarte de bienvenue, tarifs….) vers la médiathèque. Et que se passe t’il rien ! cela fait 10, 15, 20 ans qu’on demande plus de sécurité, plus d’interventions (nuisances sonores, incivilités, tags, insalubrité …) de la mairie ; il y a des entrées de bâtiments galerie richard wagner qui sont impraticables à cause de déchets encombrants entassés, un endroit sous un porche calciné avec des tas de bouteilles en verre cassés entourés d’un grillage depuis des mois, des années et rien ne change ! on parle beaucoup mais on ne fait rien et les travaux de rénovation promis : on a payé des gens pur des plans, des dessins, des bureaux, des agences…mais toujours rien ; la destruction devait commencer en janvier 2018 et toujours rien ; que des paroles, des promesses et au bout du compte la situation l’insécurité s’empire ! alors faites des réunions buvez, applaudissez vous …

  2. Ville des plus sensibles, vols, agressions, trafics…radicalisation*, Nîmes est dans le rouge. Une attention particulière doit être portée à notre P.M, un effort sur les effectifs et les moyens matériels engagé notamment pour assurer les patrouilles de nuit mais au delà, c’est d’une rupture avec la politique de Macron, Philippe et de la garde des sceaux (qui annonce la libération de centaines d’individus qui mériteraient une réponse beaucoup plus sérieuse) dont nous avons besoin.
    Le rassemblement des forces qui veulent agir est d’une urgente.
    toujours plus nombreux sont les Nîmois et au delà qui l’exigent.

    *Le Gard est le 4e département le plus radicalisé de France (source : préfecture)

    Th.J conseiller R.N Nîmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité