A la uneActualitésSociété

DIMANCHE VILLAGES Une rue Johnny-Hallyday à Laudun-l’Ardoise

Denis Brieysse est sans conteste le plus grand fan de Johnny Hallyday de Laudun-l’Ardoise et sans doute même au-delà. Depuis vendredi soir, il habite rue Johnny-Hallyday.

Laudun-l'Ardoise compte désormais une rue Johnny-Hallyday (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est cet employé de la déchetterie de la commune qui a eu l’idée de rendre hommage à son idole, décédée en décembre dernier.

« C’est Denis qui a initié la démarche pour rebaptiser sa rue et en a assumé l’intégralité des frais », a ainsi rappelé le maire, Yves Cazorla, lors de l’inauguration de la plaque de la rue, une des premières consacrées à la star en France, le jour où Johnny aurait eu 75 ans. « C’est un rêve d’enfant qui se réalise », lancera plus tard au micro Denis Brieysse, très ému, devant facilement 300 Laudunois et l’Ardoisiens. Une belle affluence, pour un homme connu dans toute la commune sous le sobriquet de...Johnny. Une belle affluence comme une suite logique de l’élan de solidarité communal qui a permis à Denis Brieysse de se rendre sur la tombe du rocker à Saint-Barthélémy.

« Un double hommage »

Alors, la cérémonie de vendredi soir était rien de moins qu’un « double hommage, à une étoile qui continuera de brille, et à notre Johnny à nous », a ainsi estimé Yves Cazorla. Pour Denis Brieysse, Johnny était plus qu’un chanteur. Lui est plus qu’un simple fan, « un fervent », d’après le terme choisi par le maire. « Tout commence à 13 ans avec la perte de mon père, raconte le Laudunois. J’entends une chanson de Johnny, "À propos de mon père", et depuis je n’ai jamais cessé de l’écouter. » Très ému, touchant, Denis Brieysse estimera ensuite avoir « perdu la personne qui (l’)aidait à avancer. »

Denis Brieysse a déposé un bouquet sur la plaque de la rue Johnny-Hallyday (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Durant la cérémonie, Yves Cazorla téléphonera à l’auteur, compositeur et ami de Johnny, Pierre Billon, qui promettra au micro qu’il montrerait à la veuve du chanteur ce qui avait été fait à Laudun-l’Ardoise. En revanche, Denis Brieysse n’a jamais réussi à rencontrer Johnny. « J’aurais aimé prendre une photo avec lui, mais j’étais incapable de l’approcher », explique-t-il. Désormais, Johnny restera « à jamais dans (son) coeur », lance-t-il. Denis Brieysse compte un autre Johnny dans sa vie, en la personne de son fils qu’il a baptisé du nom de son idole. Un fils qui a pour fiancée, et ça ne s’invente pas, une certaine…Laura.

Le Laudunois a fait de sa maison un véritable sanctuaire. Et pas besoin de pénétrer le domicile pour s’en rendre compte : des photos reproduites sur les murs, une inscription sur le portail, une plaque en marbre sur la façade : tout ici rappelle l’Idole des jeunes. À cette collection s’ajoute désormais une plaque, très officielle celle là. « Le plus beau des cadeaux », estime Denis Brieysse.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité