ActualitésSociété

LA CALMETTE L’autonomie au cœur des résidences pour personnes âgées

Les établissements de la structure Présence 30 se distinguent par la mise en place de nouveaux services, comme à la résidence La Régordane, à la Calmette.

Bérengère Noguier, conseillère départementale du canton d'uzès, Jacques Bollègue, maire de La Calmette, Denis Bouad, président du Conseil départemental, et Olivier Gibelin, président de Présence 30, devant la résidence de La Régordane (photo Corentin Corger)

Le réseau associatif "Présence 30" gère six résidences de personnes âgées sur le Gard, avec une volonté d'améliorer le quotidien de ses seniors.

À la résidence La Régordane de la Calmette, des travaux ont été effectués pour élaborer des nouveaux services avec pour mission de maintenir au maximum l'autonomie des résidents. Le Département a soutenu financièrement ce projet à hauteur de 170 652 euros. Denis Bouad, président du Conseil départemental, s'est rendu sur place pour découvrir ces nouveaux outils.

L'espace Snoezelen créé dans un esprit de détente et de relaxation (photo Département du Gard)

Lors de sa visite a été inauguré l'espace Snoezelen qui s'apparente à une chambre multi-sensorielle. Ce concept, inventé par deux Néerlandais, vient de la contraction de snuffelen (renifler, sentir) et de Doezelen (somnoler). Une pièce qui a donc vocation à éveiller tous les sens, grâce à des odeurs, des jeux de lumière et un lit qui s'anime pour se détendre et se relaxer.

La structure se démarque au sein même des appartements des résidents. Une "Box prévention" a été installée. Il s'agit d'un petit écran numérique qui a une double vocation : médicale, car le personnel est averti en cas de chutes du résident, et sociale, car des photos et des messages peuvent être envoyés pour rompre l'isolement. D'un coût de 300 euros cette tablette est mise à disposition par l'établissement. Une technologie qui vaut à Denis Bouad d'en demander davantage : "il faudra aller plus loin dans ce qu'on fait". Une réflexion qui entraînait un échange avec la responsable de La Régordane : "nous avons encore plein de projets ! ", signifiait-elle. "Je ne sais pas si, nous, on aura encore plein de sous", rétorquait-il

Un atelier thérapeutique de jardinage est mis en place pour les résidents (photo Corentin Corger)

Autre projet pour maintenir l'autonomie des personnes âgées : la création d'un jardin thérapeutique avec la visite d'un jardinier tous les quinze jours pour continuer à garder la main verte. Dernier exemple d'atelier proposé, la rééducation à l'écriture pour maintenir son identité.

Après cette visite des lieux, Denis Bouad a fait une intervention : "l'objectif est de trouver des solutions pour que de plus en plus de personnes âgées restent chez elle, comme les maisons en partage", a t-il notamment rappelé. La Régordane est une structure qui se veut familiale avec 24 places disponibles dont une de manière temporaire. Avec une volonté de reproduire les conditions de vie antérieures des personnes. Une qualité qui a forcément un prix. Entre 1 700 et 1 800 euros, tous frais compris, quand un retraité touche en moyenne 900 euros dans le Gard. Le maintien des aînés dans la société n'a pas de prix.

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité