A la unePolitique

GARD RHODANIEN Bruno Tufféry élu vice-président, Laudun-l’Ardoise écartée de l’exécutif

C’était attendu, nous vous l’avions même révélé ce dimanche, mais ça n’en est pas moins un petit événement.

Le maire de Vénéjan et nouveau vice-président de l'Agglo du Gard rhodanien, Bruno Tufféry (au micro), hier soir lors du conseil communautaire (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Pour la première fois depuis la création de feu la communauté de communes Rhône Cèze Languedoc puis de l’Agglo du Gard rhodanien, les élus de Laudun-l’Ardoise ne font plus partie de l’exécutif intercommunal.

Tout part du psychodrame politique qui a agité Laudun-l’Ardoise fin 2017 et qui a abouti à l’éclatement de la majorité municipale puis à une élection partielle intégrale qui a vu Yves Cazorla battre le maire sortant, Philippe Pecout, soutenu à l’époque notamment par le président de l’Agglo, Jean-Christian Rey. La conséquence au niveau intercommunal a été la vacance du poste de cinquième vice-président délégué aux Parcs régionaux d’activités économiques et aux infrastructures de transports jusqu’ici occupé par le Laudunois Bernard Pasquale. Une vice-présidence logiquement convoitée par Yves Cazorla, qui était candidat hier soir lors du conseil communautaire qui se tenait à Vénéjan.

« Que feraient Bagnols ou Pont-Saint-Esprit dans notre situation ? »

Vénéjan dont le maire, Bruno Tufféry, était lui aussi candidat, soutenu par la majorité intercommunale et donc favori pour le poste, le vice-président étant élu par les élus de l’Agglo. Favori en dépit du poids bien moindre de Vénéjan et ses 1 200 habitants que de Laudun-l’Ardoise, ses 6 100 habitants et sa place de premier contributeur économique de l’Agglo. « Laudun-l’Ardoise a sa place dans la gouvernance de l’Agglo, a ainsi plaidé Yves Cazorla avant le vote. Ma candidature représente celle de la troisième ville de l’Agglo et une de ses communes fondatrices. Que feraient Bagnols ou Pont-Saint-Esprit dans notre situation ? » Une question rhétorique, accompagnée d’une autre, « Laudun-l’Ardoise veut travailler avec l’Agglo. Est-ce que l’Agglo veut travailler avec Laudun-l’Ardoise ? », puis d’une menace : « si nous sommes écartés de la gouvernance, il n’y aura aucun conseiller municipal délégué à l’Agglo. »

Dans sa démarche, Yves Cazorla a été ouvertement soutenu par l’opposition Bagnolaise emmenée par Serge Rouquairol, qui en appellera « à la raison », puis par Christian Roux, qui demandera « de travailler pour l’intérêt général avec l’ensemble des élus. » « Ne doutez pas que l’esprit qui nous anime est d’aller dans le sens de l’intérêt général », lui répondra lapidairement le président, Jean-Christian Rey.

Hier soir, lors du vote (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une élection pas si large que ça

Bruno Tufféry plaidera ensuite pour sa candidature, mettant en avant son travail depuis 2014 au sein de l’Agglo. « Je ne suis pas à l’Agglo pour défendre Vénéjan, mais pour défendre la démarche et les projets de l’Agglo », soulignera l’hôte du soir, en insistant, pour asseoir sa légitimité, sur le fait que la plupart des dossiers qu’il avait portés avaient été votés à l’unanimité, chose pas si fréquente dans le Gard rhodanien. Il est à relever que les deux maires candidats n’ont fait montre d’aucune animosité l’un envers l’autre, bien au contraire.

Place au vote. Et à la surprise ! Loin d’écraser la candidature d’Yves Cazorla, celle de Bruno Tufféry soutenue par le président et la majorité l’a emporté avec une marge plutôt réduite par 38 voix pour, contre 29 pour le Laudunois et 7 bulletins blancs/nuls. Un signe sans doute de ce que l’éviction de Laudun-l’Ardoise de l’exécutif, à deux ans des élections municipales, n’est pas passée si facilement que ça dans la majorité.

Reste que c’est donc Bruno Tufféry qui a eu pour premier geste une fois élu de serrer la main d’Yves Cazorla, le nouveau vice-président de l’Agglo délégué aux Parcs régionaux d’activités économiques, au Contrat de transition écologique ou encore au projet L’Ardoise éco fret. Un des projets phares de l’Agglo, qui a pour théâtre…Laudun-l’Ardoise.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

30 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “GARD RHODANIEN Bruno Tufféry élu vice-président, Laudun-l’Ardoise écartée de l’exécutif”

  1. Cette soi disant majorité de l’agglo montre encore une fois que seul le copinage prévaut.
    Cette élection s’est faite en dépit du bon sens, du respect des élus et de la représentation de leur commune au sein de l’agglo, de l’équité des communes, et de l’intérêt général. Car si M Pécout avait été réélu maire, il aurait eu la vice-présidence.
    Et la population n’a pas son mot à dire vu que le suffrage n’est pas direct et que seuls les élus votent pour se désigner au sein de ce conseil communautaire.
    Espérons que les prochaines élections permettront de changer la donne … au risque de voir encore des projets comme Scène campagne dilapider l’argent public face à une assemblée de béni oui oui . Car quoi qu’en disent Serre, Rey et consorts ce projet s’est décidé en toute opacité et des deniers publics ont été gaspilllés par incompétence et copinage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité