A la uneActualités

DIMANCHE VILLAGE Aubord fête la musique

Ciel menaçant et coupe du monde de football n'ont pas empêché une bien jolie soirée musicale.

Marion et ses camarades, attaquent leur set par une reprise magique de Ben l'Oncle Soul (photo Véronique Palomar)

La fête de la musique c'est aussi dans les petits villages. À Aubord, une délicieuse surprise nous attendait.

Le temple trône au centre du village. (photo véronique Palomar)

Aubord est une petite commune de 2 500 habitants…au bord du Chemin des canaux. Un temple imposant trône au centre du village, alors que l'église, plus modeste, se trouve dans un recoin du bourg. "Les touristes prennent le temple pour l'église", s'amuse Françoise Turribio, conseillère communautaire et adjointe au maire. Mais c'est à quelques mètres de là que la fête se prépare. Une estrade est dressée sur la place devant la mairie. Des bancs et des tables lui font face. Un food-truck et le bar du village sont ouverts et tout disposés à sustenter spectateurs et musiciens. La fête peut commencer.

On commence par Brassens

Jean-Luc Ribe ressuscite Brassens pour la plus grande joie du public (photo Véronique Palomar)

Le duo Brassens ouvre le bal, le public commence à arriver. Françoise Turribio prévoit le gros de l'affluence à la fin du match de la France. Pour l'instant, ce sont les musiciens, les femmes et les enfants qui prennent place aux tables où s'assoient sur les bancs. Le duo Brassens de Jean-Luc Ribes fait fredonner l'assistance. L'interprétation est fidèle et juste et les copains d'abord résonnent comme un pari tenu…

Jusqu'au bout de la nuit

Le maire et conseiller communautaire (et aussi un peu supporter des Bleus), André Brundu, aux côtés de Françoise Turribio, son adjointe conseillère communautaire. Aubord, fête de la musique 2018 (photo Véronique Palomar)

Dans le public, des musiciens attendent leur tour de monter sur scène. Tous sont des élèves de L’École intercommunale de musique de Petite Camargue. Avec ses 680 élèves, elle est une des plus importantes du département. Pour l'occasion, un partenariat entre les municipalités de Petite Camargue et le conseil communautaire, Philippe Guyon, directeur de l'école, a organisé la fête de la musique dans les villages du territoire. Ici, ce sont tout naturellement une grande majorité des élèves d'Aubord qui se produisent. Un joli programme où se succèdent, du rock, du blues, un quatuor de saxophones, de percussions, du jazz, une chorale de Gospel… Une programmation qui "prolongera la fête jusqu'à minuit", selon le pronostic d'André Brundu, maire du village et conseiller communautaire.

Du niveau !

Marion, du talent et du travail pour le plus grand plaisir du public… Aubord, fête de la musique 2018 (photo Véronique Palomar)

La première formation à succéder au duo Brassens monte sur scène et attaque par une reprise de Ben l'Oncle Soul. Le public est sous le charme du beau brin de voix de Marion, la chanteuse de la formation. "Elle chante bien, confirme sa maman, mais vous ne pouvez pas vous imaginez le travail que ça représente". C'est bien Brassens qui disait que "le talent sans travail n'est qu'une sale manie". Marion et ses camarades l'ont bien compris et c'est à regret que nous quittons Aubord et la fête, des mélodies plein la tête et l'envie de revenir partager des moments de convivialité de qualité dans ce joli village.

Véronique Palomar

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité