A la unePolitique

NÎMES Le « geste fort » du maire sur le stationnement

La Ville vient de prendre trois mesures censées inciter les habitants à consommer en centre ville.

Ce mercredi après-midi en mairie (Photo : CM)

Depuis janvier, les communes ont la pleine maîtrise de leur stationnement. Un sujet sensible, puisqu'il influe sur l’attractivité des cœurs de ville, en difficulté depuis l'essor des centres commerciaux de périphérie.

Depuis le début de l’année, les commerçants nîmois ne sont pas privés de faire remonter leur mécontentement au maire, Jean-Paul Fournier. Ce qui a poussé la Ville à communiquer plus vite sur des mesures qu’elle compte mettre en application en septembre.

La mise au point

Avant toute chose, l’édile a souhaité « rappeler ce qu’était le stationnement à Nîmes. Parce que certains parlent à tort et à travers ! » Les idées reçues, ce serait d’abord qu’à Nîmes le stationnement est plus cher qu’ailleurs. Adjointe au stationnement, Claude de Girardi s’inscrit en faux : « on est dans la tranche basse des villes moyennes avec une heure de stationnement à 1,50 €. Montpellier ou Bordeaux sont plus chères. »

Aussi, si les véhicules sont mieux controlés par les agents de la SLP Agate en charge de la gestion du stationnement, les recettes n'augmentent pas pour autant. Les 30 minutes gratuites mises en place au 1er janvier coûtent 650 000€. Et l’adjointe de rappeler la mesure mise en place par la municipalité concernant « la gratuité du stationnement entre 12h et 14h. Ce qui ne se fait pas partout. »

Trois nouvelles mesures

La mise au point terminée, place à la nouveauté. Trois nouvelles mesures appliquées fin septembre qui coûteront à la Ville  600 000€. La première concerne le déplafonnement de la durée maximale. Auparavant, garer sa voiture pendant plus de 3h30 revenait à payer 30€.

« Cette tarification a généré pas mal d’incompréhension. Nous allons modifier l’affichage des horodateurs en portant la durée maximale à 8 heures », poursuit Claude de Girardi. Les automobilistes pourront se garer pendant 6 heures pour un coût de 9€.

Autre bonne nouvelle : le samedi, à partir de midi, se garer sur la voirie du centre-ville sera totalement gratuit. Coût estimé par la Ville : 265 000€. Dans les parkings couverts (excepté celui de Gare-Feuchères), la gratuité sera de deux heures le samedi. Attention toutefois car la tarification est glissante : si un automobiliste reste garé trois heures, il paiera trois heures et non une heure !

Ces mesures seront validées lors du conseil municipal du 29 septembre. « C’est un geste fort du maire envers les commerçants qui sont dans toutes nos préoccupations », conclut l'adjointe. L'avenir dira si elles produiront les effets escomptés.

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Et aussi : Ces mesures font partie d’un « plan d’action sur la redynamisation du centre ville » présenté fin septembre. « Il y aura aussi un volet animation et propreté », commente Sophie Roule, adjointe en charge de la redynamisation de l'Écusson.  

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “NÎMES Le « geste fort » du maire sur le stationnement”

  1. Beaucoup de visiteurs ne comprennent plus rien au stationnement dans Nîmes.
    La revitalisation de l’écusson mérite une mobilisation générale autour d’une politique forte >>> stationnement (nouveaux parkings et développement de zones bleues) propreté, sécurité, circulation, animation … transport collectif pour alimenter l’hyper centre avec des tarifs adaptés à certaines heures et certains jours (allo Lachaud ?)
    Nous devons travailler avec ceux qui font battre le cœur de Nîmes, les écouter, les entendre et prendre les décisions qui s’imposent, vite.

    Th. J conseiller R.N Nîmes

  2. Montpellier fait un pas en avant, Nïmes en fait 2 en arrière.
    Plutôt que de laisser un stationnement payant qui pourrait financer le développement des transports en communs (qui laisse à désirer sur Nîmes…), on va se couper une partie des recettes + encourager les voitures à investir le centre ville à l’heure où la place de la voiture est plus que remis en question dans nos centres urbains. Il n’y a plus une voiture dans le centre ville de Montpellier et les commerçants ne s’en plaignent pas, bien au contraire…
    Tant qu’il y a la Feria, Tout va…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité