ActualitésSociétéSorties Gard

NÎMES MÉTROPOLE Le programme du Jazz festival dévoilé

Programmé du 21 septembre au 20 octobre, Amadou et Mariam ouvriront le bal aux arènes de Saint-Gilles.

L'affiche de la douzième édition réalisée par Eddie Pons

L'Agglo organise la douzième édition du Nîmes métropole Jazz festival, qui se déroule cette année sur 19 communes. 

Cette manifestation représente un budget de 400 000 euros pour mettre en place le "in". Le festival a rassemblé près de 4 200 spectateurs l'année dernière et les organisateurs espèrent dépasser la barre des 5 000 cette année. Des concerts mais pas que... 2018 se diversifie en terme d'animations proposées. L'opération Jazz en famille est programmée les dimanches 30 septembre à Poulx, avec Greg Zlap, l'harmoniciste de Johnny Hallyday et le 7 octobre à Bernis.

L'ancien protégé de la rockstar est l'artiste résident de ce festival et il se produira le 12 octobre à Sainte-Anastasie. Autre nouveauté, un concert secret qui va se dérouler au parc de Lédenon, le 23 septembre. Un pique-nique est prévu avant de profiter d'un concert dans un cadre particulier. Une exposition consacrée au tricentenaire de la Nouvelle Orléans sera installée au cinéma CGR de Nîmes et au château de Générac.

Stéphane Kochoyan, directeur artistique du festival, accompagné du groupe Est-ce bien raisonnable ? qui fête ses 40 ans (photo Corentin Corger)

Les hostilités débuteront le 21 septembre, aux arènes de Saint-Gilles, avec Amadou et Mariam qui ont l'habitude de se produire dans les festivals de jazz. La première partie sera assurée par Ruben Paz. Stéphane Kochoyan, directeur artistique du Jazz festival, a travaillé sur "une ligne artistique avec tous les styles représentés et la présence notamment de la nouvelle génération."

Celle-ci est incarnée avec le groupe Mo'Times quartet, composé de Charles Huck, fils du célèbre saxophoniste Daniel Huck, qui jouera le 11 octobre à Bouillargues. Des artistes confirmés également au programme : Tchavolo Schmitt, le 22 septembre à Garons ou encore le nominé aux Victoires du jazz, Laurent De Wilde, qui se produira le 29 septembre à Saint-Mamert.

Le groupe Est-ce bien raisonnable ? qui a débuté à Nîmes, fête ses 40 ans sur scène et donne rendez-vous à Clarensac, le 14 octobre. La station de radio France Musique se délocalisera pour l'occasion sur le toit du Carré d'art pour deux émissions publiques avec entrée libre. Dans le cadre du "off", une conférence de Pierre-Henri Ardonceau, membre de l'Académie du jazz, se tiendra également au musée d'Art contemporain. Organisé par l'association Jazz 70, ce festival off se déplace dans les crèches, les écoles primaires, la maison d'arrêt et les hôpitaux. Pendant un mois c'est toute la métropole nîmoise qui va vibrer au son des trompettes et des saxophones.

Corentin Corger

Tarifs, billetterie et programme en ligne sur le site : jazz-festival.nimes-metropole.fr 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité