ActualitésSociété

NÎMES L’AMI, un nouveau soutien pour les migrants

Les bénévoles de l’AMI ont été attentifs au discours de Julie Huou (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Une association, proposant une cellule d’appui et un relais pour les migrants et les demandeurs d’asile, vient d’être inaugurée à Nîmes. Elle propose un soutien administratif et psychologique.

Le jeudi 28 juin dernier, une trentaine de personnes s’est réunie au 22 de la rue Briçonnet à Nîmes pour fêter l’inauguration officielle de l’AMI (Association pour les migrants). Cette structure a été fondée en novembre 2017. « J’espère que cela deviendra un point d’accueil, d’orientation et de suivi des dossiers. Les migrants, les demandeurs d’asile, les déboutés du droit d’asile et les réfugiés se retrouvent souvent bringuebalés d’une association à une autre. Cela m’est insupportable », souligne Julie Huou, la directrice de l’AMI.

Cette parisienne, qui a passé plusieurs années en Afrique au service du Secours catholique, est arrivée à Nîmes il y a deux ans. Pour aider les demandeurs dans leurs démarches, quatre ordinateurs connectés seront à disposition. La quinzaine de bénévoles de l’AMI proposera des ateliers récréatifs, de l’expression corporelle, de l’art plastique, du théâtre et un soutien psychologique.

Prochainement, quatre ordinateurs connectés seront à la disposition des migrants (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Les projets sont nombreux à l’AMI : « nous allons créer un site internet qui sera un guide d’accueil de l’étranger à Nîmes. Les associations pourront mettre leurs services en ligne ». L’AMI, qui n’a pour l’instant aucun salarié, est soutenue par le Secours catholique qui met gracieusement ses locaux à disposition. L’association pour les migrants aussi fait parti du réseaux ANAIS (le réseau des associations nîmoises d’action et d’intervention sociale).

La cellule d'accueil nîmoise aidera également les sans papiers dans les démarches administratives. Mais au-delà du soutien matériel, Julie Huou souhaite offrir plus de sérénité aux migrants. « J’aimerais que cet espace devienne un lieu d’orientation et d’appuis mais aussi que les gens se sentent bien », raconte-t-elle. Alors qu'aujourd'hui l’association n'accueille qu'après une prise de contact téléphonique, une vingtaine de personnes a déjà bénéficié de ses services. Dès le mois de septembre, l'AMI sera ouverte tous les jours et sans rendez-vous.

Norman Jardin

Contact : 07 71 78 96 08. Mail : assoaminimes@gmail.com. Site : www.ami-nimes.fr

Etiquette

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES L’AMI, un nouveau soutien pour les migrants”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité