Faits Divers

GARD L’octogénaire se rend au commissariat de Nîmes après 12 ans de cavale

L'Hôtel de police de Nîmes. Photo Objectif Gard

Jean Guy, 80 ans, s'est rendu, ce jeudi, au commissariat de Nîmes après 12 ans de cavale !

Ce natif d'Alès était introuvable depuis sa fuite de l'hôpital psychiatrique d'Aix-en-Provence en 2006, alors qu'il avait fait une tentative de suicide en prison. Il doit être transféré dans les prochaines heures vers Marseille où il doit être présenté au parquet afin de purger des condamnations.

L'octogénaire est considéré comme un pilier de la célèbre French Connection, une organisation criminelle qui a inspiré plusieurs films et qui faisait transiter de la drogue entre Marseille et les Etats-Unis dans les années 1970 et 1980. L'alésien qui vivait à Nîmes, a été condamné à plusieurs reprises pour des trafics de drogue d’envergure internationale.

En 1987, il avait notamment été condamné à 14 ans de prison en Suisse après la découverte d’un laboratoire de fabrication d’héroïne. Sa peine avait été prolongée après son extradition en France. Le 5 juillet 2007, il avait été condamné en son absence à 15 ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Marseille pour avoir été l’un des instigateurs d’un vaste trafic international de cocaïne entre l’Amérique du Sud et l'organisation mafieuse napolitaine, la Camorra italienne.

Dans ce trafic, la drogue était achetée aux cartels colombiens puis transitait par l’Espagne et le sud de la France avant d’atteindre l’Italie.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité