FootballNîmes Olympique

NÎMES OLYMPIQUE : C’était la dernière séance

Les Crocos ont eu une séance d’entrainement légère ce matin (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Les Crocos ont vécu leur ultime journée au Golf de Peralada. Ils ont mis un terme à leur stage espagnol en travaillant les passes et les coups de pieds arrêtés.

La parenthèse Catalane est refermée pour le Nîmes Olympique. En ce début d’après-midi, les joueurs et le staff sont montés dans un bus pour rejoindre la France. Dans,le groupe, ça discute de la veille et du quartier libre accordé. « J’ai un peu gagné au casino de Peralada. J'ai rentabilisé la soirée », souligne Renaud Ripart.

Bobichon à gauche et Savanier à droite

Chez certains, la fatigue s’est fait un peu sentir. C’est surtout la journée de mercredi qui pèse un peu dans les jambes. Mais le programme du jour n’avait rien d’effrayant. Jérôme Arpinon, l'entraîneur-adjoint est déjà satisfait de la semaine : « les joueurs ont bien travaillé. On voit qu’ils ont la tête au travail ».

Les gardiens de but ont travaillé sous la direction de Sébastien Gimenez (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Des assouplissements et un petit footing pour commencer. Ensuite les Nîmois ont travaillé les passes avec Richard Goyet et les coups de pied arrêtés avec Jérôme Arpinon. Comme la saison dernière, Antonin Bobichon se charge du côté gauche et Teji Savanier du côté droit. Les gardiens de but sont entre les mains expertes de Sébastien Gimenez et ils constatent l’état de la pelouse. « Elle est un peu dure et elle accroche », relève un des quatre goals.

Derrière le grillage qui borde le terrain, deux spectateurs observent la séance. C’est Gérard et sa chienne Aria, en promenade. Le supporter de l’Espanyol de Barcelone est curieux. « C’est quelle équipe ?», demande-t-il en Catalan. La réponse n’a pas l’air de lui évoquer grand-chose mais il reste jusqu’à la fin.

Il est temps de quitter Peralada pour Savanier et Alakouch (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Parmi les nouveaux venus, le défenseur Hervé Lybohy ne cache pas sa satisfaction « Je suis très content, tout le monde m’a fait un bon accueil. » Après un heure et demie d’entraînement, les Crocos ont rangeaient leur matériel et rejoignent l’hôtel situé à cinq minutes de marche. En début d’après-midi le Nîmes Olympique a dit adiós (*) à Peralada et peut-être hasta pronto (**).

De notre envoyé spécial à Peralada, Norman Jardin

* Adieu

**  À bientôt

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité